La Confédération des entreprises norvégiennes craint que le Brexit ne frappe durement la Norvège - 3
Le chef de la NHO, Tore Myhre.Photo : Terje Pedersen / NTB scanpix

La Confédération des entreprises norvégiennes (NHO) craint que la Norvège ne devienne l’un des pays les plus touchés par le Brexit, surtout si les dispositions transitoires ne sont pas établies à temps.

Allez voir les Baleines en Catamaran

« Nous risquons que la Norvège devienne l’un des pays les plus durement touchés par le Brexit, car la Grande-Bretagne est si importante pour le commerce norvégien », a déclaré le directeur international de NHO, Tore Myhre, au journal E24.

Les négociations entre l’UE et le Royaume-Uni ont commencé lundi. La Norvège souhaite négocier un accord commercial directement avec les Britanniques, soit seuls, soit au sein de l’EEE. Mais cela ne peut pas arriver avant que les Britanniques ne quittent l’UE en 2019.

« Nous sommes très inquiets que les entreprises norvégiennes se retrouvent sans accords avec le Royaume-Uni après leur départ de l’UE et de l’EEE en mars 2019 », a déclaré Myhre.

Découvrez un magnifique Fjord

Il pense que la chose la plus importante est que la Norvège soit incluse dans les dispositions transitoires avant la mise en place d’accords permanents.

«Nous demandons au gouvernement de faire tout ce qui est en son pouvoir pour y parvenir. Mais après les élections britanniques, le Premier ministre britannique a été affaibli, c’est donc une situation chaotique. Les négociations pourraient aboutir à des résultats peu clairs qui laisseraient la position de la Norvège non réglementée », a déclaré Myhre.

Source : NTB scanpix / Norway.mw