Les soldats vendent des uniformes et des munitions en ligne - 3
Illustration. Soldat. Photo : pixabay.com

Des soldats norvégiens vendent des uniformes et des munitions en ligne

L’année dernière, 211 affaires pénales dans les forces armées ont été signalées à la police. Il s’agit d’une augmentation de 5 % par rapport à 2015.

Découvrez les Aurores Boréales

En 2016, la police militaire a notifié 211 cas de crime à but lucratif. Selon le rapport annuel de la police militaire, écrit Bergens Tidende. L’année précédente, 199 cas avaient été signalés.

Terje Raknerud, enquêteur en chef de la police militaire, affirme qu’en 2016 s’est distingué par l’étendue du traitement des biens volés.

– Pour la plupart, il s’agit de matériel militaire qui apparaît en vente sur Finn.no et de divers groupes d’achat et de vente sur Facebook. Dans les publicités, nous voyons qu’il y a des vêtements et des articles vendus qui ne sont disponibles que dans les forces armées, explique Raknerud à BT.

Allez voir les Baleines en Catamaran

Fluctuations normales

Dans la plupart des cas, il y a d’anciens conscrits qui vendent des uniformes et des munitions, et les cas sont résolus avec une amende. Mais il y a aussi des cas où le personnel des Forces armées a volé des armes et les a vendues.

Frank Sølvsberg, lieutenant-colonel et porte-parole des forces armées, affirme que les délits économiques sont pris au sérieux et que même les petits vols sont signalés.

Même s’il y a eu plus de crimes à but lucratif, Sølvsberg pense que cela se situe dans les fluctuations normales et que le nombre total de cas dans le journal de surveillance de la police militaire a diminué.

© NTB Norway.mw / La Norvège aujourd’hui