Plusieurs milliards disparaissent de Norvège sans suite - 3

Chaque année, les agents de paiement envoient des milliards de dollars à des clients norvégiens vers l’étranger. Økokrim (The Economic Crime Division) est essentiel pour que les transferts se déroulent souvent sans contrôle.

« En 2013, nous avons fait une estimation sobre. Nous avons supposé que les agents transféraient chaque année au moins trois milliards de dollars hors du pays. L’estimation était une évaluation minutieuse. Le chiffre réel est probablement beaucoup plus élevé », a déclaré Sven Arild Damslora, chef de l’unité de renseignement financier à Økokrim, au journal Dagens Næringsliv.

Finanstilsynet ne supervise pas les sociétés de paiement étrangères, ni leurs agents.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

« Cela est en partie dû au fait que l’accord EEE donne aux sociétés de financement et aux sociétés de paiement qui ont une licence dans un pays, la possibilité d’effectuer des paiements transfrontaliers sans licence distincte dans chaque pays », a déclaré le conseiller en communication, Jo Singstad, à la cour des comptes.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Sur le site Web de l’Autorité danoise de surveillance financière, un aperçu a été publié de tous les agents que les sociétés de paiement étrangères ont en Norvège.

« Si Finanstilsynet a connaissance de circonstances critiques pour l’un de ces agents en Norvège, Finanstilsynet doit en informer l’État membre d’origine, qui peut
puis prenez toutes les mesures nécessaires », a déclaré Singstad.

En 2014, les efforts de la Norvège pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme ont été critiqués dans une évaluation du Groupe d’action financière, une agence internationale créée à l’initiative des pays du G7. Selon le rapport, la Norvège ne dispose pas d’une stratégie globale, d’une politique et d’un mécanisme de contrôle pour le blanchiment d’argent.

Dans le comité de blanchiment d’argent élu par le gouvernement, les agents des sociétés de paiement étrangères sont identifiés comme un groupe à risque en ce qui concerne le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

© NTB Norway.mw / La Norvège aujourd’hui