Le président du parlement norvégien a abordé les droits de l'homme avec le président chinois - 3

La Chine doit s’attendre à ce que les parlementaires norvégiens défendent les droits de l’homme lors de leur visite, a déclaré un message du président parlementaire, Olemic Thommessen.

Avec ses collègues nordiques et baltes, Thommessen a rencontré mercredi le président chinois Xi Jinping.

« Nous avons abordé les droits de l’homme dans plusieurs contextes, notamment lors de la rencontre avec Xi. Il a été discuté à un niveau global. De mon côté, il était important de souligner que les droits de l’homme sont une question vitale pour nous, et il faut s’attendre à ce qu’elle se pose lors d’une visite au parlement », a déclaré Thommessen à NTB News depuis Pékin.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Xi a accordé plus de temps que prévu pour la rencontre avec la délégation, a déclaré Thommessen.

Allez voir les Baleines en Catamaran

Années perdues

Il a déclaré que la visite jetterait les bases de la visite des commissions parlementaires en Chine.

«Je pense que dans ce contexte, c’était une bonne visite. Il est important d’avoir ce dialogue avec les dirigeants chinois et d’instaurer la confiance. La Norvège est officiellement de retour dans le jeu, mais nous avons quelques années perdues derrière nous », a déclaré Thommessen.

Il a dit qu’il n’avait rien remarqué de l’ancienne froideur dans les réunions auxquelles il assistait.

La délégation nordique et balte a également rencontré le président du Congrès du peuple, Zhang Dejiang, et le ministre des Affaires étrangères, Yang Jiechi, ainsi que de jeunes entrepreneurs et chefs d’entreprise en Chine.

Lors de certaines réunions, des questions concrètes relatives aux droits de l’homme, telles que l’accessibilité à Internet, ont été abordées, a déclaré Thommessen. Mais la façon dont les dirigeants chinois traitent les dissidents et les critiques du régime n’était pas un sujet, ni avec Xi, ni avec aucun autre.

« Ce n’était pas le cadre de ce genre de dialogue. Du côté norvégien, le gouvernement dispose d’un mécanisme pour résoudre ces problèmes, et nous savons qu’ils ont été résolus », a déclaré Thommessen, ajoutant que personne dans la délégation n’avait abordé ces problèmes.

La Chine veut de la compréhension

Le président parlementaire a déclaré que les Chinois avaient tenu à fournir des informations sur les conditions chinoises.

« Les Chinois craignent que, bien qu’ils aient une forte croissance économique, il reste encore de gros

différences d’une province à l’autre », a déclaré Thommessen.

À côté d’une classe moyenne grandissante, nombreux sont ceux qui vivent encore dans la pauvreté et il y a des régions qui connaissent d’importants problèmes d’emploi. Tels étaient parmi les sujets abordés lors du déplacement de la délégation de Pékin à Chengdu, dans la province du Sichuan, mercredi.

Le rôle de la Chine dans la coopération internationale sur le climat, ainsi que la coopération en matière de recherche dans la région arctique, figuraient parmi les sujets des réunions.

© NTB Norway.mw / La Norvège aujourd’hui