Plus de femmes travaillent à temps plein - 3

Croissance du nombre de femmes travaillant à temps plein

Au lendemain de la Journée de la femme, la ministre du Travail et des Affaires sociales, Anniken Hauglie (conservatrice), présente des chiffres qui, selon elle, indiquent que l’égalité des sexes s’est accrue sous leur direction. Beaucoup plus de femmes travaillent à plein temps pour les débutants.

– Les chiffres montrent qu’il y a plus d’égalité entre les sexes dans la vie professionnelle sous ce gouvernement. L’évolution est positive, dit Hauglie à NTB.

Découvrez un magnifique Fjord

Elle montre que 62 000 femmes de plus travaillent à plein temps qu’avant le changement de gouvernement en 2013. La proportion de femmes employées à plein temps a augmenté de 4 points de pourcentage au cours de cette période. Sous le gouvernement dit rouge-vert, l’augmentation de 2008 à 2013 était par comparaison de 2 points de pourcentage.

– Quiconque criait au loup et déclarait que l’égalité des sexes serait inversée avec les conservateurs (Høyre) et le Parti du progrès (Frp) à la barre, s’est avéré honteusement faux, dit Hauglie.

Allez voir les Baleines en Catamaran

Elle déclare également que 32 000 mères de moins travaillent à temps partiel aujourd’hui qu’avant le changement de gouvernement en 2013. En outre, le soi-disant écart d’emploi a été réduit, passant d’un niveau d’environ 5 à 4,5. C’est le nombre trouvé en déduisant l’emploi des femmes de celui des hommes.

Travailler plus facilement

Selon le ministre du Travail, des modalités de travail flexibles et modernes permettent aux femmes de concilier plus facilement travail et vie de famille.

– La couverture totale de la maternelle, le temps libre et le SFO (School Freetime) pour les familles aux revenus les plus bas contribuent à donner la possibilité à plus de femmes de travailler plus longtemps, dit-elle.

L’évolution des salaires va également dans le bon sens, déclare le ministre du Travail. L’écart salarial entre les hommes et les femmes ne semble cependant pas comblé du jour au lendemain: les femmes employées à temps plein ont désormais un salaire équivalent à 88,1% des hommes, contre 87,9% en 2013.

Dans le même temps, la Norvège a reculé de quelques places au quatrième rang sur la liste des pays de l’UE et de l’EEE affichant le taux d’emploi des femmes le plus élevé. Devant la Norvège se trouvent l’Islande, la Suisse et la Suède.

Plus de leaders

Hauglie se réjouit également du fait que depuis 2013, elle a recruté 31 000 femmes dirigeantes supplémentaires dans les secteurs public et privé. À titre de comparaison, 24 000 hommes dirigeants ont été recrutés au cours de la même période.

La plate-forme gouvernementale établit que la direction des entreprises publiques, des directions et des agences publiques doit être composée d’au moins 40% des deux sexes.

– Je crois au pouvoir de l’exemple, dit Hauglie.

Elle souligne que le Premier Ministre du pays, le Ministre des affaires étrangères et le Ministre des finances sont tous des femmes, que les trois partis au gouvernement sont dirigés par des femmes et que les organisations de la vie active sont également dominées par des femmes.

– Cela montre aux jeunes femmes qu’en Norvège, il n’y a pas de limite à la distance que vous pouvez atteindre, si vous êtes qualifié et travaillez dur, affirme-t-elle.

Le fait que les femmes, il y a quelques années, ignoraient les hommes dans les statistiques de l’éducation est un autre problème que souligne Hauglie. 413 000 femmes et seulement 271 000 hommes ont désormais au moins quatre ans d’enseignement universitaire ou supérieur.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui