Dix ans après le meurtre, des détectives exhortent l'homme recherché à comparaître devant la justice - 3

Dix ans après le meurtre de l’étudiante norvégienne Martine Vik Magnussen (Norvège), les détectives ont aujourd’hui une nouvelle fois exhorté l’homme recherché à sa mort à retourner au Royaume-Uni.

Aujourd’hui, mercredi 14 mars, dix ans se sont écoulés depuis le meurtre de Martine, 23 ans, dont le corps partiellement dissimulé a été retrouvé parmi les décombres du sous-sol d’appartements de Great Portland Street en 2008.

Pour marquer l’anniversaire, la police a diffusé des images de vidéosurveillance montrant le seul suspect dans l’affaire, Farouk Abdulhak, avec Martine alors qu’ils quittaient tous les deux la discothèque Maddox à Mayfair. Cette séquence de Martine la montre en train de célébrer les examens de fin d’année, semblant heureuse et détendue aux premières heures du 14 mars 2008.

Découvrez un magnifique Fjord

Des amis ont signalé la disparition de Martine à la police le 15 mars. Le lendemain, des agents chargés de rechercher sa trace se sont rendus à une adresse résidentielle de Great Portland Street, à Westminster, où ils ont découvert son corps vers 10 h 30. Des tentatives avaient été faites pour la cacher sous les décombres.

Découvrez un magnifique Fjord

Une autopsie a donné la cause du décès comme une compression au cou. Elle avait également été violée. Une enquête à la Cour du coroner de Westminster le 24 novembre 2010 a enregistré un verdict d’homicide illégal.

Une enquête a été ouverte par des détectives et Farouk Abdulhak identifié comme suspect ; il avait fui le Royaume-Uni vers le Yémen quelques heures après la disparition de Martine.

Malgré des efforts considérables et de nombreux appels de détectives au cours de la dernière décennie, il continue de refuser de retourner au Royaume-Uni.

L’inspecteur-détective en chef Andy Partridge, du Homicide and Major Crime Command, a déclaré : « Une décennie plus tard, notre ambition reste la même : obtenir justice pour Martine. Avec cette vidéosurveillance désormais dans le domaine public, nous espérons que l’affaire ne disparaîtra pas de l’attention du public, en gardant les projecteurs fermement braqués sur Farouk Abdulhak.

Photo : Farouk Abdulhak, Yémen

« Abdulhak s’est enfui dans un autre pays dans le but de continuer à vivre et aujourd’hui, il reste abrité et protégé au Yémen. Pendant dix ans, cette personne a évité nos demandes de retour au Royaume-Uni et d’aide à l’enquête.

« Nous avons franchi une étape importante, c’est donc le bon moment pour appeler à nouveau personnellement Abdulhak à retourner au Royaume-Uni. Il était un invité dans notre pays lors du meurtre de Martine et je pense que la chose responsable à faire est de revenir. S’il pensait que cette affaire diminuerait ou que son statut de recherché changerait avec le temps, alors l’anniversaire de cette année démontre notre détermination et celle de la famille Magnussen à continuer à demander justice pour Martine.

Pour marquer l’anniversaire, le père de Martine, Petter Magnussen, a choisi d’être à Londres, où, pour la première fois pour le MPS, il lira une déclaration en direct à 10h30, qui sera diffusée sur les chaînes MPS Facebook et Instagram.

Il se rendra ensuite à Great Portland Street, déposant des fleurs à l’endroit où sa fille a été retrouvée.

Vous pouvez regarder la déclaration de Petter Magnussen via les pages Facebook ou Instagram de MPS :

Facebook : https://www.facebook.com/pg/metpoliceuk/videos/
Instagram : http://www.instagram.com/metpolice_uk

Toute personne ayant des informations est priée de contacter la salle des incidents au 020 8358 0300 ou Crimestoppers de manière anonyme au 0800 555 111.

Source : metpoliceuk / Norway.mw