Les Norvégiens critiques en matière d'immigration se voient refuser l'entrée à Londres - 3
Tore Rasmussen.Photo : Privé

Tore Rasmussen est le leader d’un groupe anti-immigration. Ce week-end, il s’est vu refuser l’entrée en Grande-Bretagne, ce qui, selon lui, constitue une menace.

Rasmussen vit à Londres depuis décembre, mais vendredi soir, il a été arrêté au contrôle des passeports sur le chemin du retour après un voyage en Autriche, a rapporté le journal Aftenposten.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Les motifs de l’interdiction indiquaient que le comportement de Rasmussen représentait une « menace sérieuse pour l’un des intérêts fondamentaux de la société, plus précisément pour contrer l’extrémisme et protéger nos valeurs communes ».

L’homme de 37 ans pense que la décision est liée au fait qu’il a dirigé une conférence sous les auspices de la « Génération Identité », un mouvement qui a gagné le soutien des jeunes radicaux de droite en Europe centrale.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

« Tout ce que je veux, c’est avoir un débat libre et ouvert sur l’immigration de masse et l’ombre du multiculturalisme », a-t-il affirmé.

Rasmussen a averti qu’il ferait appel de la décision.
« Je pense que c’est une évolution dangereuse lorsque les autorités restreignent la liberté d’expression à un point tel qu’elles refusent l’entrée dans un pays parce qu’elles n’aiment pas ce que l’on dit. Je n’ai enfreint aucune loi, je n’ai rien dit de faux ni harcelé qui que ce soit. »

Le ministère britannique de l’Intérieur a confirmé l’incident au journal Aftenposten. Ces derniers mois, plusieurs militants de droite ont reçu des interdictions similaires.

© NTB scanpix / #La Norvège aujourd’hui