Les enfants subissent des échecs de prise en charge pendant le Ramadan, selon un politicien du Frp - 3

Les enfants qui ne mangent ni ne boivent pendant une journée entière sont exposés à la négligence des soins, estiment les politiciens du Fremskrittsparti (Frp).

«Je pense qu’il est totalement inacceptable que les enfants passent de 18 à 19 heures sans nourriture ni boisson. C’est tout simplement une négligence flagrante  », a déclaré Åshild Bruun-Gundersen à NTB News, qui est la porte-parole de la politique éducative de Frp au parlement.

«Je pense que les enseignants doivent informer les parents qu’il n’est pas acceptable que les enfants ne mangent ni ne boivent pendant une journée entière. Si cela ne fonctionne pas, le bien-être de l’enfance devrait intervenir, car il s’agit d’un échec de prise en charge  », a-t-elle ajouté.

Découvrez un magnifique Fjord

Comme des centaines de millions de musulmans à travers le monde, des milliers de musulmans norvégiens célèbrent également le Ramadan pendant les vacances.

Découvrez un magnifique Fjord

Devrait être des vacances forcées

Au Danemark, le débat a été déclenché après que la ministre de l’Immigration, Inger Støjberg, de la branche conservatrice de la gauche, ait récemment affirmé que les musulmans à jeun qui travaillent comme chauffeurs de bus ou dans des usines ou des hôpitaux représentent un danger pour la société.

Bruun-Gundersen a montré que les élèves des écoles norvégiennes sont maintenant en période d’examen, avec une pression de haute performance.

«Il est tout à fait évident que les enfants devraient manger, boire, se rafraîchir et se concentrer lorsqu’ils sont à l’école. Ils ne devraient pas être soumis à ce genre de tradition », a-t-elle dit, faisant référence aux discussions répétées en Norvège sur la nourriture et les boissons à l’école.

Bruun-Gundersen pense que les professeurs de jeûne devraient être obligés de prendre des vacances.

«Personne ne croit que les adultes qui jeûnent pendant quatre semaines ont la concentration et la capacité de donner aux élèves une bonne éducation», dit-elle.

Le politicien parlementaire de gauche, Abid Raja, a vivement réagi aux déclarations du représentant du Frp.

 » Tout d’abord, aucun enfant n’a d’obligation permanente. Les parents savent quand l’enfant est assez mûr pour cela. Les enfants prennent souvent soin de leurs parents et surtout de leurs amis, en tant que tante.

C’est principalement la religion, mais la culture, les traditions et les rassemblements sociaux sont des facteurs », a-t-il déclaré à NTB.

Raja lui-même a jeûné de nombreuses fois et a montré que les enfants, les personnes âgées, les malades et les femmes enceintes sont exemptés de l’obligation de jeûner.

 » Les enseignants et les autres membres du personnel fonctionnent très bien. J’ai travaillé à la fois pendant les examens et en tant qu’avocat lorsque je jeûnais. Ce n’est pas un si gros défi », a déclaré le politicien parlementaire.

Répondant au défi des longues journées d’été en Norvège, certains musulmans norvégiens l’ont résolu en suivant l’heure de la Mecque. Raja pense également qu’il sera possible de reprendre une journée de travail perdue plus tard pour les musulmans qui estiment ne pas pouvoir effectuer le travail correctement sous le jeûne.

«La liberté religieuse est l’une des plus fondamentales de toutes», a-t-il souligné.

Pas de chiffres

La Direction de l’éducation ne dispose pas de chiffres sur le nombre d’enfants en Norvège qui jeûnent pendant le Ramadan, a rapporté NTB news. Bruun-Gundersen reconnaît qu’elle ne dispose d’aucun chiffre sur le nombre d’enfants concernés.

«Je pense que les chiffres sont beaucoup plus élevés que vous ne le pensez», a-t-elle déclaré.

Le politicien du Frp a évoqué des exemples de Suède où des enfants se sont évanouis à l’école pendant le Ramadan, et que le jeûne chez les enfants est un «problème croissant» en Allemagne et en Suède.

«Nous ne devons pas être si naïfs que nous pensons que cela ne se produit pas en Norvège.  »

Pendant le jeûne de jour, les musulmans s’abstiennent de manger et de boire, ainsi que d’éviter les visites chez le médecin et le dentiste.

© NTB scanpix / #La Norvège aujourd’hui