L'alcoolisme crée des problèmes pour les employeurs - 3
De l’alcool. Photo : Pixabay

Un employeur sur quatre a subi les conséquences négatives de l’abus d’alcool de ses employés, selon une enquête menée par Norstat pour l’organisation Av-og-til.

Sur la question : avez-vous déjà subi des conséquences négatives de l’abus d’alcool par un employé pendant ou après les heures de travail liées à des événements sociaux ? 26 pour cent ont répondu : Oui, 72 pour cent ont répondu : Non. Un total de 600 chefs d’entreprise du secteur privé ont été interrogés.

Allez voir les Baleines en Catamaran

«Nous savons que le risque de harcèlement sexuel augmente et que de nombreux employés ne se sentent pas les bienvenus lorsqu’il y a une forte consommation d’alcool lors d’événements sur le lieu de travail», déclare le secrétaire général Randi Hagen Eriksrud d’Av-og-til à P4.

Selon l’organisation, une consommation d’alcool sur cinq a lieu dans des contextes liés au travail, et beaucoup dépassent leurs propres limites et celles des autres à mesure que le taux d’alcoolémie augmente.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Eriksrud pense également qu’il existe de nombreux incidents dont l’employeur n’est pas au courant et que les chiffres sont donc beaucoup plus importants.

© NTB scanpix / #La Norvège aujourd’hui