Le Centre antiraciste craint la sympathie - Norway Today - 3
Fascistes en marche. Photo : expéditeur anti-rasistisk

Le Centre antiraciste craint la sympathie après les violences

Le chef du Centre antiraciste, Rune Berglund Steen, craint que des événements violents ne poussent les gens à sympathiser avec les racistes.

– La violence est nocive, en partie parce qu’elle peut conduire à une sympathie absurde pour les extrémistes de droite. On l’a vu dans l’article de NRK à propos du cas où plusieurs acteurs d’extrême droite se font entendre, tentant d’invoquer la sympathie envers eux-mêmes, raconte Berglund Steen à Klassekampen.

Selon NRK, la police pense que les antifascistes se sont soldés par de violents affrontements avec des nazis et des extrémistes de droite à 13 reprises au cours de l’année dernière.

Découvrez les Aurores Boréales

Vendredi après-midi, le Centre antiraciste a organisé une manifestation contre le néonazisme devant le Parlement norvégien. Le week-end précédent, les néo-nazis ont organisé une manifestation au même endroit.

Allez voir les Baleines en Catamaran

3 arrestations

Lors de la manifestation de vendredi, deux personnes ont été arrêtées après une bagarre impliquant plusieurs personnes. Rune Berglund Steen informe NTB que deux hommes et une femme appartiennent au groupe « Stop à l’islamisation de la Norvège » (SIAN).

Steen dit à Klassekampen que la police doit faire tout ce qu’elle peut pour repousser les néonazis. Il dit qu’une politique de violence de la part des antiracistes n’est pas la voie à suivre.

– Nous sommes si nombreux et si peu nombreux qu’il n’est pas nécessaire de recourir à la violence pour les combattre, informe-t-il.

Dimanche dernier, des manifestants se sont affrontés à Oslo lorsque plusieurs personnes se sont rencontrées lors d’un marquage politique contre la Norvège signataire de l’accord de Marrakech.

© NTB scanpix / #La Norvège aujourd’hui