L'OTAN doit rester à l'écart de la Crimée - 3
Carl I. Hagen. Photo : Ole Berg-Rusten / NTB Norway.mw

L’OTAN doit rester à l’écart de la péninsule de Crimée

Le vétéran du Frp Carl I. Hagen a déclaré à la télévision russe que le référendum organisé en 2014 pour incorporer la péninsule de Crimée à la Russie aurait dû être respecté.

– Les gens s’identifient à un groupe ethnique. Si certains Ukrainiens pensent qu’ils devraient faire partie de la Russie, ils devraient pouvoir le dire lors d’un référendum, et nous devrions respecter le résultat », a déclaré Carl I. Hagen, dans une interview à la RT russe, selon NRK.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Le référendum sur le détachement de l’Ukraine pour faire à nouveau partie de la Russie a été accueilli avec une large condamnation internationale. L’Assemblée générale des Nations Unies a également adopté une résolution condamnant le scrutin soutenu par la Russie qui a ouvert la voie à l’annexion de la péninsule de Crimée.

M. Hagen a également déclaré à la chaîne de télévision que l’OTAN devrait se tenir à l’écart du conflit tendu entre la Russie et l’Ukraine dans le détroit de Kerts.

Découvrez un magnifique Fjord

« Je pense que l’OTAN devrait rester loin de l’arrière-cour de la Russie. Je ne comprends pas pourquoi nous ne pouvons pas accepter que la Russie intègre la Crimée où il y a tant de Russes, alors que le référendum en Crimée a montré qu’ils veulent faire partie de la Russie. Nous aurions dû respecter cela, dit-il.

La Russie a annexé la péninsule de Crimée en 2014, après qu’une grande majorité de ses citoyens ont voté pour le détachement de l’Ukraine et demandé à faire partie de la Russie.

© NTB scanpix / #La Norvège aujourd’hui