Des Lituaniens condamnés pour travail illicite - 3

Des Lituaniens condamnés à des peines de prison pour travail « noir »

Deux citoyens lituaniens ont été condamnés par le tribunal de district de Stavanger à deux ans et un an et deux mois de prison pour ce qu’on appelle le « travail au noir » (travail au noir) pour lequel ils n’ont pas payé d’impôt.

Les deux hommes, âgés de 30 et 31 ans, ont occupé des postes de directeur général et propriétaire de plusieurs entreprises de construction du quartier. Le plus jeune d’entre eux a reconnu une peine pour tout et a reçu la peine la plus courte. L’autre a reconnu une culpabilité partielle, a déclaré le journal Stavanger Aftenblad.

Les deux Lituaniens avaient de nombreux employés qui recevaient également des salaires « noirs », généralement en espèces.

Découvrez un magnifique Fjord

Le tribunal a estimé que les deux sociétés avaient trompé le système fiscal d’environ 5,4 millions de NOK. Le tribunal estime qu’il a également été prouvé que les deux hommes ont évité près de 1,2 million de couronnes en taxes et frais.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Comptes privés

Sur les factures envoyées aux clients, l’un de leurs comptes privés ou des comptes de membres de la famille était répertorié. Les clients pensaient avoir acheté des services légitimes et payants.

Au tribunal, l’un des prévenus a expliqué que l’objectif était d’exploiter l’entreprise légalement, mais cela était impossible car il ne restait plus d’argent pour les taxes et les frais lorsque les coûts et les salaires étaient payés. Il n’y avait pas de comptabilité, ce qui, selon le jugement, rendait difficile la détection des infractions.

L’avocat, Thomas Klevenberg, a déclaré que son client ferait appel du verdict. Le plus jeune des hommes n’a pas encore décidé si le jugement sera porté en appel. Tous deux se voient refuser le droit de travailler à leur compte pendant une période de cinq ans.

L’homme de 31 ans doit un acompte de plus d’un million de couronnes.

Le joueur de 30 ans sera condamné à une amende de 250 000 couronnes.

© NTB scanpix / #La Norvège aujourd’hui