Le trafic cause la mort toutes les 24 secondes - 3

Les accidents de la route prennent une vie toutes les 24 secondes

Les accidents de la route coûtent des vies humaines toutes les 24 secondes et sont désormais la cause de décès la plus fréquente chez les jeunes dans le monde, selon un nouveau rapport.

1,35 million de personnes sont mortes dans des accidents de la route en 2016, 100 000 de plus que trois ans plus tôt selon le récent rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Les accidents de la circulation sont désormais la cause la plus fréquente de décès chez les jeunes âgés de 5 à 29 ans.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

« Ces décès sont un prix inacceptablement élevé à payer pour la mobilité », a déclaré le chef de l’OMS, Adhanom Ghebreyesus.

Allez voir les Baleines en Catamaran

« Il n’y a aucune excuse. C’est un problème pour lequel nous avons une solution éprouvée », a-t-il déclaré.

Des lois plus strictes

Même si le nombre de tués sur la route a augmenté, il n’y a pas d’augmentation majeure si vous comparez le chiffre avec le nombre croissant de voitures et de personnes sur les routes.

Plusieurs pays ont mis en œuvre des mesures pour renforcer la sécurité routière, en introduisant des pénalités et des dépassements de vitesse plus élevés, ce qui semble freiner l’augmentation du nombre d’accidents et de décès sur la route, selon l’OMS.

Plusieurs pays ont également renforcé le niveau des sanctions pour conduite sans ceinture de sécurité, casque et siège enfant, ce qui a également fonctionné positivement, selon le rapport.

De meilleures voitures et de meilleures routes

De meilleures infrastructures sous forme de trottoirs, de voies réservées aux cyclistes et de sentiers pédestres et cyclables contribuent également à réduire le nombre d’accidents et de morts sur les routes, et les mêmes augmentations ont été enregistrées pour la sécurité dans les voitures.

Dans les pays pauvres, cependant, la tendance va dans le mauvais sens selon l’OMS.

« Aucun des pays à faible revenu n’a réussi à réduire le nombre de morts sur les routes », indique le rapport, soulignant que le risque de perdre des vies dans la circulation est trois fois plus élevé dans ces pays.

Le risque d’accident et le taux de mortalité sont particulièrement élevés en Afrique, où l’on dénombre 26,6 décès pour 100 000 habitants. En Europe, l’équivalent est de 9,3 et le plus bas au monde.

Des usagers de la route doux exposés

Les usagers de la route doux (piétons ou cyclistes) sont les plus exposés à la circulation, et 26% de tous les morts en 2016 étaient des piétons ou des cyclistes. En Afrique, la proportion était de 44 %.

28 % de tous ceux qui perdent la vie dans la circulation sont des motocyclistes ou des passagers de motos et de cyclomoteurs, et en Asie, ce groupe représente 43 % selon l’OMS.

En Norvège, 107 personnes sont mortes dans la circulation l’année dernière, et il s’agit du chiffre le plus bas depuis plus de 70 ans et le plus bas d’Europe, tant en termes de nombre d’habitants que de nombre de kilomètres parcourus, selon les chiffres de l’Administration norvégienne des routes publiques.

© NTB scanpix / #La Norvège aujourd’hui