108 morts sur les routes norvégiennes en 2018 - 3

108 morts sur les routes norvégiennes en 2018

Au total, 108 personnes ont perdu la vie sur les routes norvégiennes en 2018. C’est deux de plus qu’en 2017, mais toujours beaucoup moins que dans les années 1970.

Les chiffres préliminaires montrent que 83 hommes et 25 femmes sont morts dans la circulation en 2018. Six ont perdu la vie en décembre de cette année, contre douze l’année dernière, révèlent les chiffres de l’Administration norvégienne des routes publiques.

«Bien que la tendance soit qu’il est de plus en plus sûr sur les routes norvégiennes, c’est bien plus que des chiffres et des statistiques. Derrière chaque accident se cache une tragédie qui affecte la famille, les amis, les collègues et les communautés locales », déclare Terje Moe Gustavsen, directeur des routes de l’administration norvégienne des routes publiques.

Découvrez un magnifique Fjord

Hauts Trøndelag

La plupart des décès en 2018 sont survenus à Trøndelag (10), Telemark (9), Hordaland (8), Rogaland (8) et Hedmark (8). Vestfold (3) et Finnmark (2) ont eu le moins d’accidents de la route mortels.

Découvrez un magnifique Fjord

«Les causes des accidents mortels sont multiples et complexes. Nous voyons toujours une surreprésentation d’hommes bien développés conduisant trop vite qui périssent dans des collisions frontales et d’autres types de collisions. Plus de la moitié de tous les décès sont des hommes de plus de 45 ans », poursuit Gustavsen.

61 des victimes de la circulation sont mortes dans des voitures particulières, 15 sur des motos ou des cyclomoteurs, 13 piétons et enfin 8 cyclistes.

«Bien sûr, nous sommes satisfaits des chiffres record. Ce n’est pas un prétexte pour se détendre. Chaque accident en est un de trop! » S’exclame Gustavsen.

Le directeur des routes déclare que l’administration routière a fait de son mieux pour accroître la sécurité routière, mais ajoute que les usagers de la route doivent également faire leur part en gardant également la limite de vitesse, en conduisant selon les conditions, en mettant la ceinture de sécurité et en restant sans intoxication au volant .

Inquiet malgré le déclin

Les routes norvégiennes ont été les plus sûres d’Europe trois années de suite, et elles semblent le rester en 2018 également. Le nombre de tués dans la circulation a montré une tendance positive depuis 1970. 560 ont péri sur les routes à l’époque. Si l’on tient compte du fait que le volume de trafic actuel est 3,4 fois plus élevé, un total de 1920 aurait péri dans le trafic norvégien si l’on restait au même niveau de risque qu’en 1970.

«Nous travaillons à dessein depuis de nombreuses années, à la fois par le biais de campagnes, de contrôles routiers, de formation routière et de routes meilleures et plus récentes. Nous continuerons avec cela », promet Gustavsen.

Bien que le nombre de morts ait fortement diminué, le directeur des routes est préoccupé par le fait que la réduction à la fois du nombre d’accidents et du nombre de personnes gravement blessées n’est pas comparativement aussi importante.

«Nous avons fixé des objectifs ambitieux. La lutte contre les décès et les accidents de la route se poursuit sans relâche. Pourtant, des centaines de personnes sont tuées ou blessées à vie dans le trafic norvégien. Une diminution supplémentaire ne vient pas d’elle-même », conclut le directeur routier.

Les faits

  • 108 ont perdu la vie dans la circulation en 2018, soit deux de plus qu’en 2017. Ce sont les chiffres les plus bas depuis plus de 75 ans. En 1950, 133 personnes sont mortes dans des accidents de la circulation en Norvège.
  • Parmi les décès en 2018, il y avait 83 hommes et 25 femmes
  • Plus de la moitié de tous ceux qui sont décédés l’année dernière étaient des hommes âgés de 45 ans ou plus.
  • Un seul des décès avait moins de 15 ans, tandis que 17 personnes avaient entre 16 et 24 ans.
  • Les routes norvégiennes sont [probably] toujours le plus sûr d’Europe – pour la quatrième année consécutive.
  • 41 des accidents mortels impliquaient la conduite hors route, tandis que 36 étaient des collisions frontales.
  • Trøndelag a vu dix morts, Telemark neuf et huit sont morts sur les routes de Rogaland et de Hordaland.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui