La police enquête sur le harcèlement des personnes handicapées - 3

L’unité des crimes haineux de la police d’Oslo a ouvert une enquête après qu’un homme handicapé a signalé du harcèlement dans la rue à Oslo.

Amir Hashani, 28 ans, voyageait d’Oslo pour une visite familiale à Stavanger le dimanche 10 mars. Un étranger lui a dit des choses haineuses.

« Pendant deux ou trois minutes, l’homme était de l’autre côté de la route et a crié : « Vous devez mourir. Vous ne pouvez pas vivre avec le handicap », a déclaré Hashani à NRK News.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Hashani a CP et utilise un déambulateur. Il a dit que l’homme a marché sur la route et lui a craché dessus plusieurs fois.

Découvrez un magnifique Fjord

 »J’ai eu un choc complet. Je n’ai jamais rien vécu de tel auparavant. Il pensait que ça ne valait pas la peine de vivre pour moi. »

« Handicapnytt » a mentionné le problème en premier. La première chose qu’il a faite lorsqu’il a atterri à l’aéroport de Stavanger a été de signaler l’incident à la police.

Le groupe de crime haineux du district de police d’Oslo enquête sur l’affaire.

La secrétaire générale de l’Association norvégienne des personnes handicapées, Sunniva Ørstavik, est bouleversée par l’incident.

 »Je suis très en colère et bouleversé que ce soit la réalité que les personnes handicapées en Norvège rencontrent aujourd’hui. Mais je suis heureux que nos membres le trouvent, l’examinent et appellent un chat un chat. C’est un crime de haine et nous devons survivre », a déclaré Ørstavik à Handicapnytt.

Médiatrice pour l’égalité et la discrimination, Hanne Bjurstrøm a également vivement réagi.

 »Nous savons qu’une personne handicapée sur trois en Norvège a été victime de discours de haine et de harcèlement. Cela se passe à l’école, sur le lieu de travail, dans la rue, dans la vie nocturne, dans les transports en commun, et pas des moindres sur le web et les réseaux sociaux. C’est très grave et inacceptable », a déclaré Bjurstrøm.

Elle pense que les crimes haineux contre les personnes handicapées sont un problème bien plus grave qu’on ne le pense.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui