Un Iranien reconnaît avoir tué son ex-femme à Strømmen - 3

L’homme dans la mi-trentaine a été accusé du meurtre de son ex-épouse à Strømmen, Akershus lundi, il a plaidé coupable lors de son interrogatoire.

Son avocat, Dag Svensson, a reconnu à NTB, lundi soir, après que son client eut été interrogé par la police à Lillestrøm.

L’accusé a fourni toutes les informations à la police. Il sera détenu pendant quatre semaines au tribunal de district de Nedre Romerike à partir de mardi après-midi. Selon l’avocat, l’affaire se déroulera comme une affaire de bureau, c’est-à-dire sans la présence de l’accusé.

Allez voir les Baleines en Catamaran

Tué au couteau
La police a été avisée à 9 h 25 d’une infraction pénale grave dans un immeuble d’habitation où vivait la femme. Le bâtiment est situé à la gare de Strømmen dans la municipalité de Skedsmo.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

« Nous avons été appelés sur les lieux peu de temps après, la femme d’une trentaine d’années était déjà décédée. L’affaire fait l’objet d’une enquête pour meurtre », a déclaré le policier Christian Berge à l’Unité conjointe de renseignement et d’enquête du district de police de l’Est.

L’homme a été interpellé à l’extérieur du bâtiment, sans drame. Le défunt a également été retrouvé à l’extérieur du bâtiment, mais lundi après-midi, la police ne savait pas exactement où le meurtre avait eu lieu.

Ils ont l’arme du crime, qui est un couteau.

Conflit antérieur
L’accusé et la femme qu’il a assassinée ont déjà été mariés et ont un petit enfant ensemble. L’enfant est pris en charge par la police et les services de protection de l’enfance.

« Ils sont tous les deux citoyens iraniens. L’enfant n’était pas à la maison lorsque le meurtre a eu lieu », a déclaré le procureur dans l’affaire, l’avocat de la police Guro Holm Hansen dans le district de police de l’Est, à NTB.

Il y a eu des contacts avec la police plus tôt dans le cadre du conflit entre la femme et l’homme.

« Mais nous n’en connaissons pas encore l’étendue. Il est naturel d’approfondir l’enquête », explique l’avocat de la police.

Plusieurs témoins
Il y a eu plusieurs témoins de l’incident.

« Ils seront interrogés par la police dans les plus brefs délais. Quel mobile du meurtre sera au centre de l’enquête », a déclaré le policier Berge.

Des techniciens médico-légaux étaient sur les lieux depuis lundi matin. Des enquêtes tant techniques que tactiques ont été ouvertes. Il y avait, entre autres, des arpentages dans la région.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui