Le gouvernement a organisé des réunions sur les enfants norvégiens en Syrie - 3

La ministre des Affaires étrangères, Ine Eriksen Søreide, a demandé conseil au gouvernement si la Norvège devait ramener à la maison les enfants de citoyens norvégiens qui ont rejoint l’EI en Syrie.

Cette semaine, Ine Eriksen Søreide de Høyre (H) a tenu des réunions personnelles avec les groupes du parti de Høyre, Fremskrittsparti, Venstre et Kristelig Folkeparti pour obtenir des informations sur la manière dont le gouvernement devrait se comporter dans l’affaire selon le journal VG.

Entre autres, ils ont étudié la possibilité de ramener les enfants chez eux en Norvège, avec des organisations humanitaires comme intermédiaires, ou d’augmenter l’aide humanitaire aux camps pour apporter des médicaments et des soins de santé.

Découvrez un magnifique Fjord

Quatre femmes norvégiennes et un total de six enfants sont internés dans le camp d’Al-Hol, en Syrie.

Allez voir les Baleines en Catamaran

Inquiet pour les enfants

Aux nouvelles de NRK, Søreide a confirmé que le gouvernement avait discuté de la question.

 »Il est assez courant qu’un gouvernement consulte et discute de questions importantes et difficiles au sein de ses groupes parlementaires. Nous l’avons, bien sûr, également fait dans ce cas », a déclaré Søreide à NRK.

Elle a dit qu’ils travaillaient pour avoir une vue d’ensemble de la situation.

 »Il n’est, comme l’a dit le Premier ministre, pas approprié de ramener chez eux des combattants étrangers ou les enfants dans la situation actuelle.

Mais nous sommes très inquiets pour la situation des enfants. Ils vivent des choses qu’ils ne devraient pas vivre », a déclaré Søreide.

Elle a déclaré que la Norvège était en contact avec douze autres pays européens sur l’affaire, en plus des organisations humanitaires et des organisations de secours.

 »Nous devons également en savoir plus sur les conditions dans les camps, et évaluer si c’est quelque chose que nous pouvons aider si cela devient pertinent à tout moment », a déclaré le ministre des Affaires étrangères.

Raja croit en la solution

Abid Q. Raja de Venstre est heureux que Søreide ait pris contact au sujet de l’affaire.

 »C’est très bien que le ministre des Affaires étrangères soit venu à notre réunion de groupe pour obtenir des commentaires. Il est rassurant que le gouvernement explore toutes les options pour aider au mieux ces enfants », a déclaré Raja au journal VG.

Dans une enquête pour le journal Dagbladet, 63% des personnes interrogées ont répondu que la Norvège devrait travailler activement pour ramener les enfants à la maison.

Raja pense qu’il deviendra possible pour le gouvernement d’accepter de ramener les enfants à la maison, malgré l’opposition de Solberg et du chef du Frp Siv Jensen.

« J’ai beaucoup d’espoir et d’attente que le gouvernement, comme Venstre, fasse ce qu’il peut pour aider ces enfants. Il est positif que le ministère des Affaires étrangères cherche à trouver des solutions. Je comprends les défis pratiques, mais il est important de faire preuve de volonté politique », a déclaré Raja.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui