La Norvège exhorte la junte militaire soudanaise à reprendre les négociations - 5
Ministre des Affaires étrangères Ine Eriksen Søreide.Photo : Ørn E. Borgen / NTB scanpix

La Norvège a partagé une déclaration avec les États-Unis et la Grande-Bretagne exprimant sa préoccupation quant au fait que le conseil militaire de transition au Soudan ait attaqué des manifestants civils.

La déclaration du ministère des Affaires étrangères et de la ministre Ine Eriksen Søreide de Høyre (H) est sortie mardi soir après que la junte militaire au Soudan eut rompu les négociations avec les manifestants civils du pays sur une transition vers un régime civil. Au moins 40 personnes ont été tuées depuis lundi, lorsque les forces de sécurité ont pris des mesures contre les manifestants selon des médecins affiliés au mouvement de protestation.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

 »Le conseil militaire de transition a compromis une transition pacifique vers un régime civil au Soudan. Le ministre des Affaires étrangères a déclaré que les attaques contre des manifestants pacifiques et d’autres civils au Soudan sont inacceptables et a exhorté les parties à revenir à la table des négociations », a déclaré le communiqué de presse du ministère des Affaires étrangères.

La déclaration actuelle des États-Unis, de la Grande-Bretagne et de la Norvège a déclaré que les trois pays condamnent les attaques contre des manifestants pacifiques le 3 juin.

Découvrez un magnifique Fjord

 »En ordonnant ces attaques, le Conseil militaire de transition a mis en danger le processus de régime civil et de paix au Soudan. Nous appelons à une transition réconciliée vers un régime civil que le peuple soudanais a demandé », indique le communiqué.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui

Flux RSS