La pauvreté des enfants continue d'augmenter - 5

La proportion d’enfants qui grandissent dans des familles à faibles revenus persistants a plus que triplé depuis 2001, selon de nouveaux chiffres de Bufdir.

Au total, 105 538 enfants vivaient dans la pauvreté dans tout le pays en 2017, ce qui représente 10,7 % de tous les enfants en Norvège.

Les chiffres présentés par la Direction de l’enfance, de la jeunesse et de la famille (Bufdir) jeudi ont été dérivés des données de 2017 et montrent qu’il y a eu une légère augmentation de 0,4 point de pourcentage du nombre d’enfants dans les familles à faible revenu durable de 2016 à 2017. , tous les comtés et dans 60 pour cent des municipalités du pays, les taux de pauvreté des enfants ont augmenté.

La pauvreté des enfants est particulièrement répandue dans les grandes villes, et environ un tiers de tous les enfants de familles à faible revenu persistant vivent dans l’une des six plus grandes villes du pays.

Pour la troisième année consécutive, Drammen est la municipalité de la ville avec le plus de pauvreté infantile – avec une part de 18,6 pour cent. Viennent ensuite Oslo (17,8%), Skien (17,2%) et Fredrikstad (16,9%), rapporte NRK.

Les familles d’enfants issus de l’immigration sont surreprésentées dans les statistiques sur les faibles revenus, et les enfants issus de l’immigration représentent 55,6 % de tous les enfants du groupe à faible revenu.

Le ministre de l’Enfance et de la Famille Kjell Ingolf Ropstad a déclaré à la chaîne qu’une bonne politique d’intégration est une mesure importante, mais que chaque municipalité a la responsabilité principale.

« Mon souhait est que tous les politiciens municipaux intensifient la lutte dans leur municipalité, à la fois pour inclure les enfants et pour amener les parents qui peuvent travailler, à intégrer le marché du travail », a déclaré Ropstad.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui

Flux RSS