Greta Thunberg critique Erna Solberg pour la politique pétrolière norvégienne - 3

La militante écologiste Greta Thunberg et 15 enfants de 13 pays exhortent le Premier ministre Erna Solberg à arrêter l’exploration et l’extraction de pétrole et de gaz.

«En augmentant la production de pétrole et de gaz face à la crise climatique, la Norvège viole les droits accordés à chaque enfant dans le monde conformément à la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant», ont-ils déclaré dans une lettre adressée au Premier ministre Solberg.

Selon Dagsavisen, le cabinet d’avocats international Hausfeld a transmis le message au Premier ministre lors de la Journée des droits de l’homme des Nations Unies au nom de Thunberg et des autres enfants qui viennent d’Argentine, du Brésil, de France, d’Allemagne, d’Inde, des îles Marshall, du Nigéria, des Palaos et d’Afrique du Sud. , La Tunisie, l’Alaska et les États-Unis.

Découvrez un magnifique Fjord

«La crise climatique est là. Notre maison brûle maintenant. Le monde se dirige vers 3,2 degrés de réchauffement », a souligné la lettre.

Découvrez un magnifique Fjord

Une copie en a également été envoyée au ministre du Climat et de l’Environnement Ola Elvestuen (V), à l’ambassadrice norvégienne des Nations Unies Mona Juul et au Rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits de l’homme et l’environnement, David R. Boyd.

Le gouvernement du Canada a également reçu une lettre similaire. À l’instar de la Norvège, le Canada veut jouer un rôle de chef de file international en matière de politique climatique, mais chez lui, les Canadiens planifient davantage de récupération du pétrole et du gaz.

«En augmentant la production de pétrole et les émissions de gaz à effet de serre à un moment où le monde devrait aller dans la direction opposée, le Canada et la Norvège mettent en danger la vie des enfants et violent leurs droits fondamentaux en vertu du droit international», a déclaré Michael D Hausfeld. fondateur et président du cabinet d’avocats Hausfeld, dans un communiqué de presse.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui