La Norvège et les îles Féroé concluent un accord sur les quotas de pêche - 3
Poisson. Photo: pixabay.com

La Norvège a conclu un accord de quota avec les îles Féroé qui implique un accès norvégien à la zone des îles Féroé en 2020. «Important pour les pêcheurs norvégiens», déclare le ministre des Pêches.

«Les quotas que nous échangeons avec les îles Féroé sont importants pour les pêcheurs norvégiens. Je pense qu’il est bon que nous ayons un accord en place qui donne aux pêcheurs norvégiens des quotas et un accès dans la zone des îles Féroé également en 2020 », déclare le ministre de la pêche et des fruits de mer Harald T. Nesvik (FrP / Parti du progrès) dans un communiqué de presse.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Le quota implique l’accès des pêcheurs norvégiens à 2 500 tonnes de lingue commune et de lingue bleue, 2 000 tonnes de brosme et 800 tonnes d’autres espèces comme prises accessoires. La Norvège reçoit également un quota de maquereau de 6 600 tonnes, qui peut être pêché à la fois dans les eaux des îles Féroé, dans la zone économique norvégienne et dans les eaux internationales.

En échange, les îles Féroé reçoivent un quota de 4 945 tonnes de cabillaud, 1 100 tonnes d’églefin, 500 tonnes de lieu noir et 400 tonnes d’autres espèces comme prises accessoires dans la zone économique norvégienne.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Les navires des îles Féroé sont également autorisés à pêcher jusqu’à 3 450 tonnes de cabillaud et 300 tonnes d’églefin, qu’ils ont obtenu grâce à leur accord d’échange avec la Russie. Les navires norvégiens peuvent pêcher jusqu’à 30 000 tonnes du quota norvégien de merlan bleu pour 2020 dans les eaux des îles Féroé.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui