Plus de jeunes positifs sur le pétrole en tant que source d'énergie - 3
Industrie pétrolière. Photo Wikipédia

Il y a eu une augmentation du nombre de Norvégiens âgés de moins de 30 ans qui sont plus positifs sur le pétrole comme source d’énergie. L’enquête Climate Barometer 2019 menée par Kantar montre une augmentation de 13 à 27% depuis 2016.

Au total, 26% de la population est d’accord avec l’utilisation du pétrole comme source d’énergie, contre 19% en 2016, selon la récente enquête.

La plus forte augmentation en pourcentage a été observée chez les moins de 30 ans et ce groupe se situe donc au-dessus de la moyenne des personnes interrogées.

« Je pense que cela peut venir du fait que l’accent a été mis davantage sur le fonds pétrolier et sur ce que le pétrole signifie pour l’économie norvégienne, ainsi que sur le désir de sécuriser les générations futures », a déclaré Eva Fosby Livgard, chef de département à Kantar. à Klassekampen.

Le scientifique Bård Lahn du Cicero Center for Climate Research pense que l’augmentation du soutien au pétrole en tant que source d’énergie est très surprenante, en particulier à la lumière du débat public de ces dernières années, où l’élimination progressive du pétrole a été un problème clé.

Le chef Gaute Eiterjord du groupe Nature and Youth estime que le développement est dû au succès de la campagne de relations publiques de l’industrie pétrolière.

«Je pense que l’industrie pétrolière peut dire qu’elle a réussi ses campagnes où elle projette le pétrole et le gaz norvégiens comme une solution au problème climatique. Les scientifiques ne le croient pas. Nous avons déjà trouvé plus de pétrole et de gaz que nous ne pouvons en utiliser afin de limiter le réchauffement climatique à l’objectif de 1,5 degré Celsius. Pourtant, je ne pouvais pas passer un seul arrêt de bus chez moi à Stavanger sans une publicité pour le pétrole et le gaz  », a expliqué Eiterjord.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui