L'institut norvégien de la santé tire la sonnette d'alarme : "La pandémie de Corona augmente probablement à l'échelle nationale" - 3

Pour la première fois depuis plusieurs mois, le soi-disant numéro R est supérieur à 1 en Norvège. Cela signifie que chaque personne infectée par le coronavirus infecte plus d’une autre personne.

Selon le dernier rapport hebdomadaire de l’Institut national de la santé publique (FHI), le nombre R en Norvège est désormais de 1,26.

« Les chiffres de la reproduction montrent que l’épidémie nationale est susceptible d’augmenter », indique le rapport.

Le FHI a souligné que les calculs sont incertains et que la situation d’infection est considérée comme « relativement stable ».

« La propagation de l’infection est toujours à un niveau relativement faible à l’échelle nationale, même si elle a augmenté ces dernières semaines », a ajouté le FHI.

Depuis avril, le nombre R en Norvège est inférieur à 1, mais début juillet, le FHI a déclaré qu’il était probablement proche de 1.

Dans une évaluation des risques présentée par l’institut en mai, il a été révélé que le nombre R était probablement déjà inférieur à 1 lorsque les mesures corona les plus complètes ont été mises en œuvre le 12 mars.

Selon les calculs, le niveau le plus élevé du nombre R était de 3,1.

« Grande incertitude »

Ces derniers mois, il y a eu relativement peu d’infections à coronavirus et peu de personnes ont été hospitalisées.

Dans de telles circonstances, il devient plus difficile de calculer avec précision le nombre d’infections.

« Il est important de rappeler qu’il existe une grande incertitude sur les estimations basées sur la modélisation mathématique, qui sont calculées sur la base d’un petit nombre d’admissions.

Même si R est maintenant de 1,26 selon les calculs, notre évaluation montre que la situation de l’infection est relativement stable.

Mais il y a toutes les raisons d’être vigilant et de suivre la situation de près », a noté la directrice du département Line Vold chez FHI.

Au cours de la semaine 38, 711 personnes ont été signalées comme infectées par le coronavirus, contre 763 personnes au cours de la semaine 37 (27,5 pour 100 000 habitants pour les semaines 37 et 38 combinées).

Nombre élevé de cas d’infection chez les jeunes

Cinq comtés ont connu une augmentation du nombre de personnes infectées : Innlandet, Agder, Møre og Romsdal, Rogaland et Oslo.

Mais dans d’autres comtés, moins de personnes infectées ont été signalées et 266 municipalités n’ont signalé aucune personne infectée au cours de la semaine 38.

« Nous voyons que la plupart des infections sont signalées chez les jeunes. Le plus grand nombre de cas signalés au cours de la semaine 38 par rapport à la population a été observé dans les tranches d’âge 20-39 ans et 13-19 ans », a ajouté Vold.

Les modèles du FHI estiment qu’il y a eu un total de 69 600 à 92 300 infectés en Norvège.

Quant au nombre R, les derniers calculs s’appliquent pour la période postérieure au 1er septembre.

« La probabilité que le nombre de reproduction soit supérieur à 1 est de 63 %. Le modèle prévoit entre 0 et 160 nouvelles admissions à l’hôpital par jour au cours des prochaines semaines », a conclu FHI dans le rapport.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui