Des musulmans norvégiens prennent leurs distances avec la décapitation d'un enseignant à Paris : "C'est anti-islamique" - 5
Abdirahman DiriyePhoto : Stian Lysberg Solum / NTB

Le président du conseil d’administration du Conseil islamique de Norvège, Abdirahman Diriye, a qualifié le meurtre d’un enseignant parisien d’anti-islamique.

« Un tel acte n’est pas conforme à l’islam, en fait, il est anti-islamique. Nous devons continuer à nous opposer à toutes les formes d’extrémisme », a déclaré Diriye à Vårt Land.

Il a mis en garde contre le fait de qualifier l’attaque d’islamiste, car beaucoup de choses n’ont toujours pas été définies.

D’autres musulmans norvégiens réagissent également vivement à l’attaque, au cours de laquelle Samuel Paty, professeur d’histoire de 47 ans, a été égorgé après avoir montré à des étudiants des caricatures controversées représentant le prophète Mahomet.

L’auteur présumé a été abattu lors de l’arrestation.

« Terrible décapitation en France. Les musulmans qui commettent de tels actes au nom de l’Islam ne sont pas des défenseurs de l’Islam ou du Prophète.

« Ce sont des ennemis de l’humanité, de l’islam et des prophètes de l’islam », a écrit samedi le commentateur et musulman Mohammad Usman Rana sur Twitter.

Linda Noor de Minotenk, une organisation qui travaille sur les problèmes et les défis liés à la Norvège multiculturelle, a qualifié l’attaque de bestiale.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui