5000 employés d'Equinor pourraient se retrouver coincés en mer du Nord en raison d'une grève des agents de sécurité - 3

La grève de sécurité en cours est sur le point de frapper durement l’industrie pétrolière norvégienne. 5 000 employés d’Equinor pourraient être bloqués en mer du Nord en raison de la grève.

La grève de la sécurité dure depuis plusieurs mois et mardi, elle s’est intensifiée.

Dans la nuit de samedi, une nouvelle escalade a été annoncée, et cette escalade pourrait entraîner des problèmes pour les travailleurs de l’industrie pétrolière, selon le journal Stavanger Aftenblad.

Découvrez un magnifique Fjord

Entre autres choses, l’escalade pourrait conduire de nombreux hélicoptères à rester au sol – car il n’y a pas de gardes au travail sur les héliports.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Environ 5 000 employés d’Equinor ne pourront pas se rendre aux installations maritimes ou en revenir si le conflit s’intensifie comme annoncé.

Le chiffre comprend à la fois les fournisseurs et les employés d’Equinor.

«Conséquences majeures»

«Il ne fait aucun doute qu’une escalade aurait des conséquences majeures. La situation est assez déroutante », a noté Morten Eek, contact presse à Equinor.

Lorsque la grève s’est intensifiée mardi, Equinor n’a pas exclu qu’elle pourrait conduire à l’arrêt de la production des champs de la mer du Nord.

L’Association norvégienne de l’industrie pétrolière et gazière a déclaré que la situation était la même pour 1 000 autres employés associés à d’autres entreprises.

Ainsi, un total d’environ 6 000 travailleurs du pétrole pourraient être bloqués.

La grève dure depuis plus de deux mois, ce qui est inhabituellement long pour les circonstances norvégiennes.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui