Gouvernement: les toilettes doivent être placées à un maximum d'une heure d'intervalle le long des autoroutes norvégiennes - 3

Le gouvernement norvégien a décidé que des aires de repos avec toilettes, poubelles et mobilier d’extérieur devaient être placées à des intervalles d’une heure maximum le long des routes nationales norvégiennes. Mais pour l’instant, aucun calendrier n’a été fixé pour la mise en œuvre.

Conformément à la plate-forme politique de Granavold, le gouvernement a adopté une nouvelle stratégie pour les aires de pique-nique.

Les 700 aires de repos actuelles seront réduites à 150 aires de repos principales de bien meilleure qualité le long des routes nationales.

Découvrez un magnifique Fjord

Selon le ministre des Transports Knut Arild Hareide, ils seront disponibles pour tous les types de véhicules tout au long de l’année.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

«Les besoins d’une visite aux toilettes ou d’une sieste de 15 minutes ont été ressentis par de nombreuses personnes lors de voyages à travers le pays.

«Il y aura un maximum d’une heure de route entre les grandes aires de repos», a indiqué le ministre des Transports et des Communications dans un communiqué.

Exigences minimales

Les toilettes, le mobilier d’extérieur et les poubelles seront des exigences minimales, tandis que certaines aires de pique-nique seront encore mieux équipées.

«Afin de tirer le meilleur parti de votre argent, nous avons préconisé que les exigences minimales soient la règle principale pour les choix standard.

«Des normes accrues ne devraient être choisies que là où il y a beaucoup de trafic, afin que nous en ayons beaucoup pour l’argent que nous dépensons», a déclaré Hareide.

Dans le même temps, l’Administration norvégienne des routes publiques facilitera la mise en place de chargeurs pour voitures électriques.

Cependant, les acteurs privés devront construire des bornes de recharge. C’est ainsi que le gouvernement compte atteindre son objectif de réduire de moitié les émissions du secteur des transports.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui