Un deuxième mort retrouvé sur le site du glissement de terrain de Gjerdrum - 3

Un autre mort a été retrouvé samedi dans la zone du glissement de terrain à Gjerdrum. Cependant, les équipes de sauvetage travaillent toujours à la recherche de survivants.

«Une personne a été retrouvée. Malheureusement, la personne a été confirmée morte », a déclaré le chef du groupe de travail de la police, Roy Alkvist, lors d’une conférence de presse urgente juste avant 14 heures samedi.

La découverte a été faite à moins de 100 mètres dans la zone du glissement de terrain.

Découvrez un magnifique Fjord

Au total, deux morts ont ainsi été retrouvés dans la zone du glissement de terrain. Huit personnes ne sont toujours pas recensées.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Les poches d’air

Les équipes de recherche disent qu’elles ont encore l’espoir de trouver des survivants dans les poches d’air.

«Sur le plan médical, vous pouvez survivre plusieurs jours si vous avez l’air. Donc, dans la mesure où vous avez des poches d’air, il est possible de survivre », a déclaré le chef de la police Ida Melbo Øystese dans le district de police de l’Est lors d’une conférence de presse à Gjerdrum samedi à midi.

Il a fait froid et il a neigé pendant des périodes à Gjerdrum depuis le glissement de terrain de mercredi. Ces conditions peuvent affecter la probabilité de survie.

«Les forces de la nature ne sont pas de notre côté. Et le temps n’est pas non plus de notre côté », a déclaré Øystese.

En espérant des poches d’air dans les maisons

Les glissements de terrain ont une masse liquide où il n’y a généralement pas beaucoup de poches d’air.

Le chef de la police Øystese est néanmoins conscient qu’il peut y avoir des poches d’air dans certaines des maisons qui ont été balayées par le glissement de terrain et qui sont encore partiellement intactes.

«C’est ce sur quoi nous travaillons actuellement», a déclaré Øystese.

Il lui incombe de décider du moment où la recherche ne consistera plus à trouver des survivants du glissement de terrain.

«Mais nous ne sommes pas là maintenant», a déclaré le chef de la police.

Le 1er janvier, la police a publié les noms de toutes les personnes disparues après le glissement de terrain dans la municipalité de Gjerdrum.

Trois équipes USAR toujours dans la zone du glissement de terrain

Trois équipes dites USAR (Urban Search and Rescue) ont travaillé samedi dans la zone de glissement de terrain à Gjerdrum pour rechercher les personnes disparues.

«L’opération de sauvetage bat son plein. À l’heure actuelle, trois équipes USAR différentes travaillent à l’intérieur de la zone de glissement de terrain, ainsi que des équipes de chiens. Ce sont des équipes USAR de Trøndelag, Oslo et Nedre Romerike et des équipes de chiens du district de police d’Oslo », a déclaré Alkvist lors de la conférence de presse à 12 heures.

Plus tôt samedi, il est devenu clair que l’équipe suédoise USAR qui était active à Gjerdrum est de retour en Suède après que la Direction de la protection civile et des plans d’urgence a annoncé qu’elle disposait de ressources suffisantes.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui