La police norvégienne se rend en Grèce pour vérifier les pièces d'identité des Syriens arrivant en Norvège - 3
Photo: Tore Meek / NTB

Une équipe de l’Unité d’immigration de la police (PU) est en place à Athènes pour rencontrer les 50 Syriens qui ont été sélectionnés pour être amenés en Norvège depuis la Grèce, rapporte Norwegian Broadcasting (NRK).

En septembre, le gouvernement a décidé d’accueillir 50 demandeurs d’asile de Grèce par le biais d’une soi-disant relocalisation.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

La décision du gouvernement a été annoncée peu de temps après l’incendie du camp de réfugiés de Moria l’année dernière.

Les 50 demandeurs d’asile verront leur demande d’asile traitée en Norvège.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Le gouvernement a exigé que ceux qui sont autorisés à venir soient des familles syriennes vulnérables avec enfants susceptibles de se qualifier pour un permis de séjour.

Dix familles

L’UP a informé NRK qu’il est envisagé d’accueillir au total dix familles.

Dans les entretiens, l’UP tentera de tout cartographier, des voies d’évacuation aux détails de la vie des demandeurs d’asile.

Le service de sécurité de la police norvégienne (Politiets sikkerhetstjeneste) est également impliqué dans le processus.

La Direction norvégienne de l’immigration (UDI), qui traitera les demandes d’asile, a informé NRK qu’il est probable que les 50 Syriens viendront en Norvège en janvier ou février.

Selon l’UDI, l’objectif est que la plupart des gens voient leur demande d’asile traitée dans les trois semaines suivant leur arrivée en Norvège.