Le Parti du centre s'oppose à la proposition du conseil municipal d'Oslo d'interdire les voitures diesel et essence dans les quartiers du centre-ville - 3

Les plus hautes personnalités politiques du Parti du centre (SP) Trygve Slagsvold Vedum et Jan Bøhler se battent contre le conseil municipal d’Oslo, qui veut interdire les voitures diesel et essence dans les quartiers du centre-ville.

La mesure est une politique symbolique qui affectera ceux qui en ont le moins, ont déclaré Vedum et Bøhler au journal Aftenposten.

Dans son rapport sur le climat, le gouvernement s’est ouvert à des zones zéro émission.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

L’introduction de telles zones signifie que le conseil municipal peut interdire aux résidents et aux entreprises de conduire des voitures diesel et essence dans certaines rues ou zones de la ville.

Découvrez les Aurores Boréales

Ce qui arrivera aux propriétaires de voitures hybrides reste incertain.

À Oslo, le centre-ville d’Aker Brygge à Tøyen, Grønland et Vaterland à l’est sera affecté. L’objectif est que la première zone soit en place d’ici 2023.

Une interdiction d’ici 2030?

D’ici 2030, l’objectif du conseil municipal est d’interdire les voitures à combustible fossile dans tout Oslo, a déclaré jeudi soir le conseiller municipal d’Oslo pour l’environnement et les transports du Parti vert (OMD), Lan Marie Berg, à l’émission Debatten de NRK.

Le leader du SP, Trygve Slagsvold Vedum, estime que la mesure aura un effet marginal, voire nul, car elle affectera quelques kilomètres de conduite.

Il pense également que c’est antisocial.

Bård Hoksrud, du Parti du progrès (FRP), premier vice-président de la commission des transports et des communications du parlement norvégien (Storting), estime que les plans du conseil municipal sont un avertissement pour tous les automobilistes.

«Berg a déclaré sans détour que tout Oslo devrait être une zone zéro émission. Je me demande si les conservateurs et le gouvernement savent ce qu’ils ont accompli en s’ouvrant à des zones zéro émission », a déclaré Hoksrud dans un commentaire au bureau de presse NTB.

«Maintenant, j’espère vraiment que les automobilistes se réveilleront avant qu’il ne soit trop tard. Je peux promettre que le FRP continuera à lutter contre cette folie », a conclu Hoksrud.