Le Conseil norvégien des consommateurs et 16 autres organisations de consommateurs signalent Tiktok à l'UE - 3

Le Conseil des consommateurs et 16 autres organisations de consommateurs ont signalé l’application Tiktok pour avoir facilité la publicité illégale auprès des enfants.

Un nouveau rapport de l’Organisation européenne des consommateurs (BEUC) révèle que Tiktok permet de cibler la publicité, entre autres, pour les aliments et boissons insalubres et les produits de beauté destinés aux enfants et qu’une grande partie de la publicité est cachée sous forme de concours.

«Tiktok est pleinement consciente d’avoir des utilisateurs âgés de plus de 13 ans et de moins de 13 ans, et a une responsabilité particulière pour que les plus jeunes utilisateurs soient pris en charge et protégés de ce type de contenu», a déclaré Inger Lise Blyverket, directrice du Consumer Council, dans un communiqué de presse.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Sur la base des conclusions du rapport, 17 organisations de consommateurs de 15 pays signalent désormais Tiktok au Réseau européen de surveillance des consommateurs (réseau CPC) et à la Commission européenne pour violations de plusieurs lois sur les consommateurs.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Le Conseil des consommateurs a également demandé à l’Agence norvégienne des consommateurs et à l’Autorité norvégienne des médias d’examiner les pratiques de l’entreprise.

« Pas acceptable »

Le ministre de l’Enfance et de la Famille, Kjell Ingolf Ropstad (KrF), estime qu’il est inacceptable que les informations personnelles des enfants soient utilisées à des fins de marketing ciblé. Il se réjouit également que les organisations de consommateurs s’impliquent dans ce domaine.

«Il n’est pas acceptable que les informations personnelles des enfants soient utilisées à des fins de marketing ciblé. Ici, je m’attends à ce que Tiktok nettoie (ses pratiques). Les plates-formes doivent prendre la vie privée au sérieux et veiller à ce que les enfants ne soient pas exposés à la pression des forces commerciales en ligne », a-t-il écrit dans un courriel adressé au bureau de presse NTB.

NTB a essayé d’entrer en contact avec Bytedance, qui possède Tiktok, pour un commentaire, mais la société n’a pas répondu.