Photo: Morten Holm / NTB

Le fabricant de batteries Freyr a reçu 142 millions de NOK pour établir une usine pilote à Mo i Rana de la société d’État Enova, une entreprise gouvernementale norvégienne chargée de promouvoir une production et une consommation d’énergie respectueuses de l’environnement.

La construction de l’usine devrait commencer au deuxième trimestre de cette année. Selon les plans, l’entreprise sera pleinement opérationnelle en 2025.

Ce sera également le fabricant mondial de batteries avec la plus faible empreinte carbone du secteur.

«Il est gratifiant de voir que les acteurs norvégiens mènent la course mondiale des batteries et choisissent de construire l’industrie de demain avec la technologie de demain.

«Il est important pour Enova que la production norvégienne de batteries soit aussi respectueuse du climat que possible, et nous sommes heureux de contribuer à réduire les risques associés à une technologie plus respectueuse du climat», a déclaré le PDG Nils Kristian Nakstad d’Enova.

De grands projets

Freyr, sous contrôle norvégien, a levé 7 milliards de NOK en janvier pour établir une usine de batteries à Mo i Rana.

Grâce à une fusion avec la société caïmanaise Alussa Energy Acquisition Corp, Freyr sera cotée à la Bourse de New York au deuxième trimestre de cette année.

«L’allocation Enova soutient notre décision de développer la première usine de Freyr et de Norvège pour la production de cellules de batterie lithium-ion.

«Les fonds sont le déclencheur de notre usine pilote et une reconnaissance claire de l’ambition de Freyr de fabriquer des cellules de batterie à haute densité d’énergie, à faibles coûts et à l’empreinte carbone la plus faible au monde», a déclaré le PDG de Freyr, Tom Einar Jensen.