Plusieurs personnes plus jeunes qui ont reçu le vaccin AstraZeneca ont signalé des saignements cutanés majeurs ou mineurs. Cela pourrait être un signe potentiellement grave, prévient l’Institut national de la santé publique (FHI).

« Cela peut être un signe sérieux d’une réduction du nombre de plaquettes », a déclaré samedi Sigurd Hortemo de l’Agence norvégienne des médicaments lors d’une conférence de presse urgente en collaboration avec l’Institut national de la santé publique (FHI).

Peu de temps auparavant, il a été signalé qu’au moins trois agents de santé avaient été admis à l’hôpital avec un caillot sanguin après avoir reçu le vaccin AstraZeneca.

Enquête en cours

L’Agence norvégienne des médicaments et la FHI demandent désormais aux agents de santé de moins de 50 ans de porter une attention particulière aux effets secondaires après le vaccin.

«En raison de la gravité (du problème), nous enquêtons maintenant sur cette question de manière approfondie», a déclaré Hortemo.

«Si vous avez pris le vaccin et que vous avez des hémorragies cutanées après quelques jours, vous devez contacter le service de santé», a-t-il noté.

Il a souligné que l’Agence européenne des médicaments (EMA) a maintenant commencé à examiner les liens possibles entre le vaccin et les cas de caillots sanguins.

Incidents extrêmement rares

« Je dirais que ce sont des incidents extrêmement rares, et ce vaccin a été utilisé sur des dizaines de millions de personnes, et à part les cas en Norvège, au Danemark et en Autriche, aucun incident de ce type n’a été signalé », a déclaré Hortemo à TV 2.

Lorsqu’on lui a demandé ce que les gens devraient penser maintenant, il a répondu:

«Lorsqu’il (le vaccin) a été utilisé en Norvège, c’était sur la base d’études qui ont montré qu’il était efficace. Les gens doivent savoir qu’il n’a pas été établi que ces problèmes sont dus au vaccin. »

L’Organisation mondiale de la santé a conclu vendredi qu’il n’y avait aucune raison d’arrêter d’utiliser le vaccin AstraZeneca.