L'association lance un recours collectif contre les entreprises d'alarme - 3
Photo: Terje Bendiksby / NTB

Une association a annoncé qu’elle intenterait des poursuites au nom des Norvégiens qui étaient clients d’alarme résidentielle chez Sector Alarm et Verisure entre 2011 et 2017.

L’association Alarmkundeforeningen estime que les sociétés d’alarme ont – par le biais d’une coopération illégale sur les prix – surfacturé les clients entre 1 et 2 milliards de NOK. Ils exigent que les entreprises remboursent le montant aux clients.

Le procès notifié peut concerner environ 400 000 clients.

En novembre, les entreprises ont été condamnées à une amende de plus d’un milliard de NOK par l’Autorité norvégienne de la concurrence pour coopération illégale dans la vente d’alarmes résidentielles. Sector Alarm a reconnu son amende, tandis que Verisure a annoncé qu’elle ferait appel de la décision de l’Autorité de la concurrence.

Selon le journal Finansavisen, la société Therium est à l’origine du recours collectif.

Sur Therium

Therium Group Holdings Limited, l’un des principaux fournisseurs mondiaux de financement de litiges dans le monde avec plus de 300 millions USD d’engagements
capital, a lancé des opérations en Scandinavie sous le nom de Therium Nordic AS, dont le siège est à Oslo, en 2016.

La société finance des poursuites pour les plaignants qui croient avoir une bonne cause mais ne peuvent pas se permettre ou ne risqueront pas de financer eux-mêmes le procès. Therium recevra donc également un pourcentage de l’indemnisation si les plaignants gagnent, écrit le journal.

Les deux sociétés d’alarme ont déclaré au journal qu’elles n’étaient au courant d’aucun recours collectif et ne pouvaient pas commenter les informations.