Certains résidents de plusieurs petites municipalités de Norvège devront peut-être attendre début septembre pour se voir proposer la première dose du vaccin corona, selon l’Institut national de la santé publique (FHI).

Auparavant, la FHI avait déclaré que tout le monde en Norvège se verrait proposer la première dose au cours de la semaine 32, la semaine commençant le 9 août. Maintenant, la date a été déplacée au début de septembre, écrit le journal VG.

Il est toujours vrai que les habitants de la plupart des communes se verront proposer des vaccins au cours de la semaine 32, mais dans certaines communes, cela peut prendre plus de temps.

Le changement pourrait affecter jusqu’à 50 petites municipalités, selon les évaluations préliminaires du FHI.

De nouveaux retards

Il peut y avoir un retard de trois à quatre semaines pour certaines personnes, a déclaré le directeur du contrôle des infections au FHI Geir Bukholm.

Le FHI a précédemment déclaré que le programme de vaccination pourrait être retardé car plus de personnes que prévu prennent les vaccins.

« Il y en a tellement qui veulent se faire vacciner. C’est une très bonne nouvelle pour l’immunité collective en Norvège, mais cela signifie que cela pourrait prendre plus de temps avant d’arriver au prochain groupe prioritaire », a déclaré la directrice de FHI, Camilla Stoltenberg, à NTB jeudi matin.

De plus, les groupes à risque semblent plus importants que prévu dans plusieurs municipalités, ce qui affecte également les progrès de la vaccination.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no