Paris discute de l'interdiction totale des trottinettes électriques après un accident mortel - 3

Après un nouvel accident mortel, les autorités parisiennes discutent d’une interdiction totale des trottinettes électriques si les fournisseurs ne resserrent pas les limitations de vitesse et n’introduisent pas d’autres mesures.

La sécurité d’utilisation des quelque 15 000 scooters électriques de la capitale française fait polémique. Après la mort d’une Italienne dans une collision il y a deux semaines, les autorités parisiennes menacent désormais les fournisseurs d’une interdiction totale.

Il est interdit de rouler en trottinette électrique sur les trottoirs à Paris, et il n’est pas non plus permis d’avoir plus d’une personne sur eux. Il est également interdit de rouler à plus de 20 km/h, et il est interdit de les garer sur les trottoirs. Mais de nombreuses personnes, résidents et touristes, ignorent les règles ou ne les connaissent pas.

Cependant, suite au récent accident mortel, les autorités parisiennes exigent désormais que les fournisseurs resserrent encore les limitations de vitesse et autres règles d’utilisation.

Ultimatum

« Soit la situation s’améliore sensiblement et les trottinettes électriques trouvent leur place dans l’espace public sans poser de problèmes, soit on envisagera de s’en débarrasser complètement », a déclaré l’adjoint au maire David Beliiard.

A partir de mercredi, des fournisseurs tels que Lime, Dott et Tier doivent veiller à ce que personne ne roule à plus de 10 km/h sur des scooters électriques dans plusieurs zones du centre de Paris, dont les quartiers populaires de la place de la République et de la place de la Bastille.

Les grandes villes comme New York et Barcelone interdisent totalement les scooters électriques.

En Norvège, des restrictions sur l’utilisation des scooters électriques ont été introduites récemment, et la question reste controversée.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no