De nombreuses personnes en Norvège ont été mordues par des vipères cet été - 3

Plus de personnes que d’habitude ont été mordues par des vipères en juillet. On ne sait pas quelle en est la cause, selon le Poison Information Center.

Le Centre antipoison est l’organe consultatif national en matière d’intoxications aiguës et de risques d’intoxication. Il a enregistré 142 incidents de morsure de vipère ce mois-ci.

En juillet 2018, il y a eu 137 cas de morsure de vipère, selon Dagbladet. En 2020, 125 cas ont été enregistrés en juillet, alors qu’en 2019, il y en avait 117.

« C’est remarquable », a déclaré à Dagbladet la directrice du département Mari Tosterud du centre antipoison.

Plus de morsures de serpents ont également été enregistrées en juin – 173 cette année contre 137 l’année dernière. Jusqu’à présent cette année, un total de 421 morsures de vipères ont été enregistrées. Habituellement, la plupart des cas sont enregistrés en août.

Plus de vipères ?

« Nous ne savons pas si cela signifie qu’il y a plus de vipères que la normale ou s’il n’y a que plus de personnes qu’avant qui nous contactent », a déclaré Tosterud.

Habituellement, aucun traitement médical n’est nécessaire après une morsure de vipère. Lorsqu’une personne appelle le centre antipoison, une évaluation continue est effectuée pour les patients dits à risque, tels que les enfants, les personnes âgées ou les femmes enceintes.

« De nombreuses personnes présentent des symptômes bénins et ne peuvent rester à la maison que s’ils ne sont pas des patients à risque et ne présentent aucun symptôme », a noté Tostrup du centre antipoison.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no