La Hongrie perd des milliards dans le financement de l'EEE de la Norvège - 3

Les pays donateurs et la Hongrie ne sont pas parvenus à s’entendre sur la manière dont le financement de la société civile devait être administré. Par conséquent, aucun financement ne sera accordé à la Hongrie pour la mise en œuvre des programmes au cours de la période actuelle, et la Hongrie perd l’accès aux quelque 2,3 milliards de NOK alloués à la Hongrie dans le cadre du programme de subventions de l’EEE et de la Norvège.

« Je peux confirmer qu’après un processus long et complet, nous n’avons pas pu parvenir à un accord. À notre avis, le financement au titre du programme de subventions de l’EEE et de la Norvège aurait pu être très bénéfique, en particulier pour soutenir la société civile en Hongrie, ainsi que pour stimuler l’innovation dans les secteurs des affaires, de l’énergie et du climat, et promouvoir les droits des minorités », a déclaré le ministre des Affaires étrangères, a déclaré Ine Eriksen Søreide.

« Les pays donateurs ont fixé comme exigence absolue pour l’ensemble des 15 pays bénéficiaires que le fonds pour la société civile soit géré indépendamment des autorités. La Hongrie a accepté cela mais n’a pas accepté la nomination du candidat le mieux qualifié pour la tâche. Par conséquent, nous n’avons pas pu parvenir à un accord et, dans les conditions énoncées dans le protocole d’accord que nous avons signé avec la Hongrie en décembre 2020, aucun programme ne sera mis en œuvre en Hongrie dans le cadre du programme de subventions de l’EEE et de la Norvège pendant cette période », a ajouté Eriksen Søreide.

Négociations

Les négociations avec la Hongrie sur l’utilisation des fonds d’environ 2,3 milliards de NOK réservés à la Hongrie ont commencé en 2016. Les protocoles d’accord, qui ont finalement été signés le 21 décembre 2020, contiennent une clause stipulant qu’aucun programme ne peut être approuvé avant un fonds indépendant. l’opérateur des financements de la société civile a été désigné. Il n’a pas été possible de parvenir à un accord sur un opérateur de fonds avant la date limite convenue du 21 juillet. En conséquence, il n’y aura pas de mise en œuvre des programmes prévus.

« L’opérateur de fonds pour le financement de la société civile est responsable de la gestion de plus de 100 millions de NOK de financement et veille à ce que ce financement soit utilisé pour renforcer la société civile, promouvoir une citoyenneté active et soutenir les groupes vulnérables. Les pays donateurs doivent s’assurer que le meilleur candidat pour la tâche est sélectionné. Nous n’avons pas trouvé d’accord avec la Hongrie sur ce point », a expliqué Eriksen Søreide.

Les pays donateurs, la Norvège, l’Islande et le Liechtenstein ont été unis dans le processus et restent attachés au principe selon lequel le candidat le plus qualifié doit être nommé.

Faits sur les subventions de l’EEE et de la Norvège

  • En vertu de l’accord EEE, la Norvège fait partie du marché intérieur européen.
  • L’accord fixe l’objectif commun de travailler ensemble pour réduire les disparités sociales et économiques en Europe et renforcer la coopération entre les pays européens.
  • Les subventions de l’EEE et de la Norvège sont une contribution volontaire de la part des pays donateurs pour aider à atteindre cet objectif.
  • 2,8 milliards d’euros (environ 30 milliards de NOK) sont disponibles au titre du régime de subventions pour la période 2014-2021, répartis entre 15 États bénéficiaires.
  • La Norvège fournit plus de 95 % de ce financement ; le reste est fourni par l’Islande et le Liechtenstein. Une allocation d’environ 2,3 milliards de NOK a été réservée à la Hongrie pour la période en cours.
  • Les programmes de subventions de l’EEE et de la Norvège financent divers programmes dans un certain nombre de secteurs. Il est obligatoire pour chaque pays d’avoir un fonds pour la société civile.
  • Le décaissement de tous les financements des subventions de l’EEE et de la Norvège à la Hongrie a été interrompu en raison d’un désaccord sur la personne qui doit administrer le fonds pour la société civile.
  • Dans chaque pays bénéficiaire, un opérateur de fonds pour le financement de la société civile est nommé sur la base d’un appel à propositions ouvert et d’une évaluation et classement des candidats selon les critères suivants :
  1. Compétence, expertise et expérience
  2. Capacité de gestion et répartition des rôles au sein du consortium
  3. Description et justification du programme

Source : Ministère des Affaires étrangères / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no