La police enquête sur une possible agression sexuelle lors d'une fête au stade Brann de Bergen - 3

La police a ouvert une enquête sur la base d’informations concernant une agression sexuelle présumée lors d’une fête impliquant plusieurs joueurs de Brann au stade mardi soir.

L’after-party au stade du club de football de Bergen a été très médiatisée ces derniers jours. Jeudi, la direction de Brann a déclaré avoir fini de traiter avec le parti, mais l’affaire a pris une nouvelle tournure vendredi.

Le district de police de l’Ouest a déclaré qu’il n’avait reçu aucun rapport sur l’affaire mais que – sur la base des informations existantes et de leurs propres enquêtes – il y avait une base pour enquêter si quelque chose de criminel s’était produit.

« Nous sommes au tout début de l’enquête et ne voulons pas développer, mais nous pensons que les informations dont nous disposons sont telles qu’il y a une base pour une enquête », a déclaré le procureur Gunnar Fløystad du district de police de l’Ouest au bureau de presse NTB.

Un suspect

Fløystad n’a pas voulu en dire plus sur l’enquête qui a été menée. Cependant, il a confirmé qu’une femme est traitée comme une victime dans l’affaire et qu’un homme a le statut de suspect. Personne n’a été arrêté jusqu’à présent dans cette affaire.

« La victime a été désignée avocat. Nous avons eu un dialogue avec la victime, mais je ne peux rien dire sur le dialogue avec elle.

Beaucoup de monde présent à la fête

Brann n’a pas voulu commenter l’affaire jusqu’à ce qu’ils aient une meilleure vue d’ensemble de la situation. Le porte-parole du club, Thomas Brakstad, a déclaré que le club coopérerait avec la police.

On sait déjà que douze joueurs de Brann ont participé aux festivités au stade mardi soir cette semaine. Il y avait beaucoup d’alcool et sept jeunes femmes en dehors de la cohorte de la troupe Brann auraient assisté à la fête.

La direction du club a vivement réagi à l’incident, car les joueurs n’étaient pas autorisés à entrer dans le stade et les règles de contrôle des infections ont été enfreintes. Mais le club a choisi de n’exclure aucun des joueurs.

«Ils ont enfreint les règles internes, ils se sont excusés et ils ont compris la gravité (de la situation), et maintenant nous pouvons passer à autre chose. Il n’y aura pas d’exclusion de l’équipe, je peux le dire », a déclaré jeudi le directeur général Vibeke Johannesen à Brann au journal Bergens Tidende.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no