Plusieurs ex-employés en Afghanistan peuvent désormais faire traiter leur demande d'asile en Norvège - 3

Les employés locaux pour la Norvège en Afghanistan qui n’ont pas demandé l’asile dans le cadre du programme de demande en 2015 peuvent faire traiter leur demande dès maintenant.

« Dans le cadre du traitement des dossiers selon les instructions de 2015, dix personnes ont été rejetées pour des raisons impérieuses. Il n’est pas prévu de traiter à nouveau ces demandes », a écrit lundi matin la ministre de la Justice Monica Mæland (H) dans un e-mail à NTB.

« Par contre, il y a des groupes qui n’étaient pas couverts par l’instruction 2015. Il y a aussi des personnes qui ont été des salariés locaux qui, pour diverses raisons, ont choisi de ne pas postuler dans le cadre du dispositif de candidature en 2015. Ces groupes peuvent désormais être traités au vu de la gravité de la situation », a-t-elle ajouté.

Inversion complète

Les talibans ont pris le pouvoir en Afghanistan dimanche. Parallèlement, le gouvernement travaille d’arrache-pied sur le cas très difficile d’une dizaine d’Afghans, pour la plupart des femmes de ménage, qui ont travaillé pendant plusieurs années pour les Forces armées en Afghanistan et qui ont vu leur souhait de venir en Norvège rejeté.

Cela a provoqué de vives réactions dans l’espace politique en Norvège.

Le gouvernement a refusé à plusieurs reprises de faire une nouvelle évaluation de ces cas, ce que plusieurs partis d’opposition ont demandé.

SV fait pression sur le gouvernement

Karin Andersen, du Parti de la gauche socialiste (SV), dit que le revirement du gouvernement est, pour le moins, en retard, mais qu’elle est soulagée que le gouvernement voit maintenant la nécessité de nouvelles évaluations.

« Nous continuerons à faire pression sur le gouvernement pour veiller à ce que nous ne laissions pas tomber ceux qui nous ont aidés », a déclaré le représentant parlementaire.

« Maintenant, il ne doit y avoir que des évaluations nouvelles et tout à fait claires », a-t-elle ajouté.

66% des personnes interrogées dans une enquête menée par Kantar pour le forum Forsvarets pensent que la Norvège devrait accorder un permis de séjour à tous les Afghans qui ont travaillé pour la Norvège en Afghanistan.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no