Le gouvernement norvégien prévoit de dépenser 322,4 milliards de couronnes du Fonds pétrolier l'année prochaine - 3

Le gouvernement norvégien réduit les dépenses pétrolières – il propose désormais de dépenser 84,4 milliards de NOK de moins l’année prochaine. Le contexte est que l’économie norvégienne se porte mieux que prévu.

« La réouverture de la société a accéléré l’économie norvégienne. La crise économique est maintenant en grande partie terminée et une grande partie du monde des affaires s’attend à une croissance élevée à l’avenir », a écrit le ministère des Finances dans un communiqué de presse contenant les chiffres clés du budget de l’État de l’année prochaine.

Ainsi, il est prévu de dépenser moins d’argent pétrolier l’année prochaine.

« L’utilisation de l’argent du pétrole en 2022 est estimée à 322,4 milliards de NOK, mesurée par le déficit budgétaire structurel corrigé du pétrole. »

Baisse rapide du chômage

Cela correspond à 2,6% du Fonds pétrolier en début d’année, contre 3,6% cette année. Ainsi, l’utilisation de l’argent du pétrole se situe dans la règle dite d’action de 3%.

«Le taux de chômage enregistré diminue rapidement et est presque revenu aux niveaux d’avant la pandémie. La baisse est plus rapide que ce que nous avions envisagé dans le budget national révisé en mai. Dans le même temps, il y aura également des séquelles de la pandémie en 2022. Le taux de chômage enregistré devrait passer de 3,2% en 2021 à 2,4% en 2022 », indique le communiqué de presse.

Un budget 2022 contraignant

Il est souligné que même si le plan budgétaire pour 2022 isolé semble quelque peu restrictif, les budgets très expansifs en 2020 et 2021 augmenteront encore l’activité de l’économie norvégienne en 2022.

« De plus, la suppression progressive des mesures de contrôle des infections limitant l’activité a en soi un effet très expansif sur l’économie. De plus, l’augmentation de l’épargne des ménages pendant la crise se traduit désormais par une forte demande de biens et de services.

De nouvelles estimations, basées sur le budget du gouvernement, montrent que la création de valeur totale en Norvège continentale (PIB-Norvège continentale) devrait augmenter de 3,8% l’année prochaine, contre une augmentation attendue de 3,9% cette année.

« Plusieurs industries connaissent des problèmes de goulots d’étranglement, en partie parce qu’il est difficile d’obtenir une main-d’œuvre qualifiée », a ajouté le ministère des Finances.

En 2020, le PIB de la Norvège continentale a connu une baisse estimée à 2,5%. L’économie continentale décrit l’économie norvégienne en dehors des activités pétrolières et gazières.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayFinance

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no