Photo: Berit Roald / NTB

Norad pense que les Norvégiens en bonne santé de moins de 65 ans ne devraient pas recevoir leur troisième dose du vaccin corona maintenant et préféreraient donner les doses aux pays pauvres.

Selon le journal VG, la Norad – Agence norvégienne de coopération au développement – ​​a été mandatée par le gouvernement pour évaluer les effets d’entraînement de la pandémie sur l’aide au développement norvégienne. L’agence a envoyé au gouvernement une lettre sur l’affaire avant le week-end.

Les deux points principaux sont que la stratégie vaccinale norvégienne doit faire l’objet d’une évaluation internationale et que la Norvège devrait attendre l’administration de la troisième dose aux Norvégiens.

Pour le bien de la Norvège et du monde

« Dans la phase où nous nous trouvons actuellement, il est très important que les pays riches se retiennent. Nous pensons qu’il est plus efficace pour nous-mêmes et pour le monde en général de donner désormais la priorité à l’envoi de vaccins dans les pays pauvres », a déclaré à VG le directeur du Norad, Bård Vegar Solhjell.

Il souligne que Norad ne pense pas nécessairement que les Norvégiens de moins de 65 ans ne devraient pas recevoir la troisième dose, mais l’agence recommande de l’abandonner dans cette phase.

Dose de rappel

Le ministre de la Santé et des Services de soins Bent Høie (H) a annoncé plus tôt ce mois-ci que toute personne de plus de 65 ans se verrait offrir une dose de rappel du vaccin corona.

« Il y a des signes que la protection contre les maladies graves diminue dans la partie plus âgée de la population.

« L’objectif d’une dose de rappel pour les personnes âgées est d’augmenter la protection contre les maladies graves causées par COVID-19 et de fournir un niveau de protection plus élevé contre les nouvelles variantes du virus et une protection prolongée », a-t-il déclaré.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no