Chef de département universitaire: les étudiants qui ont triché aux examens ont peut-être été punis trop sévèrement pendant la pandémie - 3
Photo : Lise Åserud / NTB

Selon un chef de département du University College of Western Norway, les étudiants qui ont triché ont peut-être été punis trop sévèrement pendant la pandémie.

« Je crains que certains étudiants aient été punis trop sévèrement, et nous devrions nous demander si des décisions devraient être modifiées en faveur des étudiants », a déclaré à Khrono le chef du département d’économie et d’administration Tom Skauge du University College of Western Norway. .

Découvrez les Aurores Boréales

Avec le professeur de droit Johan Giertsen de l’Université de Bergen, ils demandent maintenant au ministère de l’Éducation d’évaluer si les réglementations en matière de triche aux examens sont suffisamment bonnes. En raison de la pandémie, les établissements d’enseignement ont dû passer des examens écrits aux examens à domicile à court terme.

«De nombreux enseignants ont dû reprogrammer des examens sans avoir beaucoup d’expérience dans ce domaine. Par conséquent, il y a des raisons de croire que certains ensembles de tâches ne sont pas aussi bons qu’ils devraient l’être », a déclaré Skauge.

Découvrez les Aurores Boréales

De plus, Skauge et Giertsen se demandent si les étudiants qui ont été sanctionnés pour tricherie ont reçu suffisamment d’informations sur les exigences éthiques de l’écriture académique.

Source : © NTB Norway\.mw / #Norway\.mw / #NorwayTodayEducation

Avez-vous un conseil d’actualité pour Norway\.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous au info@norwaytoday.no