Nouvelle année record pour Vinmonopolet : « Le record pourrait probablement tenir des décennies » - 3

Jamais auparavant Vinmonopolet n’avait vendu autant de litres de vins et spiritueux. Le record pourrait tenir des décennies, estime le responsable de la communication.

« C’est probablement un record qui tiendra très longtemps. Probablement dans quelques décennies, si nous surmontons la pandémie et que la société peut rouvrir », a déclaré à NTB le directeur des communications de Vinmonopolet, Jens Nordahl.

Déjà mercredi 22 décembre, les ventes de Vinmonopolet en Norvège ont dépassé les ventes record de l’année dernière de 115,5 millions de litres.

Allez voir les Baleines en Catamaran

Dans une prévision faite au cours de la dernière semaine de l’année, Vinmonopolet estime que les ventes se termineront à 118,5 millions de litres pour l’ensemble de l’année. Il s’agit d’une augmentation de 2,5 % par rapport à l’année dernière, qui était déjà une année record.

Découvrez les Aurores Boréales

Effet couronne

La pandémie est soulignée comme la raison évidente de la hausse des ventes.

« Les restrictions corona ont entraîné une réduction significative du commerce transfrontalier et des ventes hors taxes, et en outre, le service dans les boîtes de nuit a été réduit pendant une grande partie de l’année », a déclaré Nordahl.

La raison pour laquelle les ventes de l’année corona 2021 seront plus élevées que celles de l’année corona 2020, estime Nordahl, est que la pandémie a affecté les ventes plus ou moins tout au long de l’année, alors qu’elle a d’abord frappé mars 2020.

« Habituellement, les gens disposent de quatre canaux pour acheter du vin et des spiritueux : hors taxes, commerce transfrontalier, vie nocturne et Vinmonopolet. Lorsque trois canaux sur quatre ont été indisponibles pendant une grande partie de l’année, il est clair que certains de ces litres nous ont été achetés à la place », a déclaré le responsable de la communication.

Consommation stable

Même si Vinmonopolet vend du vin et des spiritueux comme jamais auparavant, cela ne signifie pas nécessairement que les Norvégiens boivent plus qu’avant.

« Toutes les données indiquent que la consommation a été assez stable dans le temps, même pendant la pandémie. S’il y a un changement dans la consommation d’alcool, il y a probablement une légère diminution en raison d’une moindre activité sociale. Beaucoup de gens aiment l’alcool lorsqu’ils sont avec d’autres », a souligné Nordahl.

Il a fait référence au moniteur corona norvégien d’Opinion, qui a régulièrement interrogé les Norvégiens sur la consommation d’alcool pendant la pandémie. Tout au long de la pandémie, environ 70 % des Norvégiens ont répondu qu’ils buvaient autant qu’avant, tandis qu’environ 20 % ont répondu qu’ils boivent moins. Environ 10 % boivent plus.

« Cela signifie que neuf personnes sur dix disent boire autant ou moins qu’avant », a déclaré Nordahl.

Baisse des ventes de vins rouges

En ce qui concerne les ventes des différents groupes de produits chez Vinmonopolet, certaines tendances se dégagent :

* Les ventes de vins rouges ont quelque peu diminué (2% de volume en moins qu’en 2020), mais le vin rouge reste de loin la catégorie la plus importante avec plus de 53 millions de litres vendus.

* Les ventes de vins blancs ont augmenté de 2 %, à 28 millions de litres.

* Les ventes de vins effervescents (+13%), de vins rosés (+13%) et de cidres (+24%) sont en nette progression.

« Même si les ventes de vins rouges seront les plus importantes chez nous pendant longtemps, cela fait partie d’une tendance qui se poursuit depuis de nombreuses années. Les gens achètent des catégories de vins plus légères telles que le vin blanc, le vin mousseux et le rosé. Ceux-ci ont souvent une teneur en calories et en alcool plus faible », a déclaré Nordahl.

Effet climatique

Il lie également le développement au changement climatique et aux températures plus élevées.

« Plus le temps est chaud, plus le vin blanc, le mousseux et le rosé sont populaires. Nous constatons presque du jour au lendemain que nous vendons davantage de variétés plus légères lorsque le temps s’améliore, tandis que le vin rouge règne dans le froid », a déclaré Nordahl.

Les ventes de spiritueux ont augmenté de 7 % au total en 2021, pour atteindre 16 millions de litres, mais Nordahl pense que cela est principalement dû à la perte des ventes hors taxes.

« Nous savons que les ventes d’alcool représentent une part beaucoup plus importante des ventes hors taxes qu’à Vinmonopolet. Lorsque la vente hors taxes s’arrêtera, une partie de cette vente nous sera transférée », a-t-il ajouté.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no