La Cour d'appel tranche en faveur de l'État norvégien - la chasse au loup peut continuer - 3

Les organisations de protection des animaux qui ont porté l’affaire du loup devant les tribunaux sont choquées que l’État ait été confirmé par la Cour d’appel vendredi. Mais les agriculteurs norvégiens se réjouissent.

La décision de la Cour d’appel de Borgarting rendue vendredi garantit que la chasse au loup dans les territoires de Hornmoen, Rømskog, Bograngen et Slettås peut commencer.

La chasse au loup de cette année aurait dû commencer le 1er janvier, mais a été reportée lorsque les trois organisations de protection des animaux – Noah, WWF et Foreningen Våre Rovdyr – ont porté l’affaire devant les tribunaux juste avant le Nouvel An.

Ils ont estimé que la décision du gouvernement de maintenir la décision sur la chasse au loup dans les quatre territoires était invalide – et ont demandé une soi-disant injonction temporaire. Le 30 janvier, ils ont été confirmés par le tribunal de district d’Oslo, mais l’affaire a été portée en appel devant la cour d’appel de Borgarting.

Là, l’État a prévalu.

« Cela signifie que les loups peuvent être chassés dans la zone des loups cet hiver. Nous commencerons à délivrer des licences dès que possible et nous envisagerons, si nécessaire, des mesures pour garantir que la totalité du quota puisse être retirée cette année », a déclaré le ministre du Climat et de l’Environnement, Espen Barth Eide (AP).

De plus, le quota est prolongé. Le quota initial était de 25 animaux, mais il a maintenant été étendu à 28 animaux.

Les organisations animales choquées

« Noah est choqué par la décision », a déclaré le leader de Noah, Siri Martinsen.

En raison de la décision de la Cour d’appel, les organisations n’auront probablement pas la possibilité de poursuivre l’affaire tant que les loups n’auront pas été pourchassés.

« Le but d’une injonction temporaire était de s’assurer que les animaux ne soient pas abattus avant un procès judiciaire complet – mais maintenant les animaux vont mourir, sans avoir eu l’occasion de présenter des arguments sur, par exemple, d’autres solutions possibles », ont déclaré les trois organisations ont écrit dans un communiqué de presse.

“Correct et important”

De l’autre côté, l’Association des agriculteurs norvégiens est satisfaite de la décision de la Cour d’appel.

« Nous croyons que la décision du gouvernement… était à la fois correcte et importante. Il est nécessaire de gérer les loups », a déclaré Bjørn Gimming, chef de l’Association des agriculteurs norvégiens.

Il dit qu’ils vont maintenant demander au ministre du Climat et de l’Environnement Espen Barth Eide (AP) que la chasse au permis soit prolongée afin que la décision puisse être mise en œuvre cet hiver.

Source : NTB Norway\.mw / #Norway\.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous un conseil d’actualité pour Norway\.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous au [email protected]