Støre critique la Russie - mais dit que la Norvège veut toujours être un bon voisin - 3

Le Premier ministre Jonas Gahr Støre (AP) a déclaré que les forces russes étaient entrées en Ukraine. La Norvège soutiendra les sanctions mais poursuivra également une relation de voisinage pragmatique avec la Russie.

Støre a condamné l’acte de la Russie de reconnaître Donetsk et Lougansk en tant que pays indépendants, notant qu’il existe un risque d’invasion totale de l’Ukraine.

« Hier, les forces russes sont entrées dans ces régions de l’Ukraine. Selon le droit international, c’est un territoire ukrainien et c’est un acte très grave », a déclaré Støre lors d’une conférence de presse mardi.

Découvrez un magnifique Fjord

Interrogé par NTB si Støre craint qu’il y ait bientôt des combats entre les forces russes et ukrainiennes, le Premier ministre a répondu comme suit : « Il y a des raisons de craindre (ça). »

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Les déclarations de Moscou selon lesquelles la reconnaissance s’applique également aux zones que les forces ukrainiennes contrôlent désormais font que Støre tire cette conclusion.

« Nous devons suivre et voir quelle sera la réaction de l’Ukraine face à quelque chose qui se passe sur son territoire », a ajouté Støre.

Il a qualifié cette évolution de très grave et de violation de parties importantes du droit international. Il a également souligné qu’il n’y avait aucun signe d’activité accrue ou inhabituelle près de la frontière entre la Norvège et la Russie.

Critiques visant Poutine et Lavrov

Il a sévèrement critiqué le discours du président Vladimir Poutine lundi soir et les déclarations faites mardi par le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

« Cela vaut la peine de lire ce que Poutine a dit hier. En réalité, il rejette le droit de l’Ukraine à être un État indépendant.

« Ce que le président russe a dit hier – suivi par le ministre des Affaires étrangères aujourd’hui – est une nouvelle attitude. Cela a également des conséquences sur la façon dont nos alliés se sentent exposés », a déclaré Støre.

Met en garde contre l’invasion

Il dit qu’il y a des raisons de croire que la Russie veut affaiblir l’Ukraine en tant qu’État, puis procéder à une invasion à grande échelle.

« Il s’agit d’une violation d’éléments importants du droit international et c’est une situation qui suscite des inquiétudes quant à ce qui va arriver. Le président Poutine a précédemment, dans de petites situations, agi à petits pas. Cela peut signifier que ce qui se passe actuellement dans l’est de l’Ukraine sera une situation qui durera », a déclaré Støre.

« C’est grave en Europe… C’est une situation à laquelle l’Europe et les États-Unis doivent réagir avec beaucoup de force – c’est quelque chose avec lequel la Norvège est d’accord », a déclaré Støre.

Il rejette l’idée qu’il puisse être pertinent pour la Norvège d’introduire des sanctions distinctes – mais a déclaré que la Norvège rejoindrait le régime de sanctions de l’UE.

Exercice de l’OTAN pour avancer comme prévu

Støre a également précisé que l’exercice militaire annoncé Cold Response se poursuivra comme prévu en mars.

« Ce sera peut-être le plus grand exercice de l’OTAN cette année, il aura lieu en Norvège. »

Støre a également souligné que la Norvège souhaitait maintenir un bon voisinage avec la Russie, malgré le développement.

« La Norvège, en tant que voisin, a vécu avec l’Union soviétique et la Russie pendant de nombreuses décennies et a réussi à maintenir cette relation de voisinage de manière pragmatique. Nous voulons continuer ainsi », a déclaré Støre.

« Mais pour la Norvège, il est important… en matière de sécurité en Europe, de rester ferme avec nos alliés. »

Source : © NTB Norway\.mw / #Norway\.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous un conseil d’actualité pour Norway\.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous au info@norwaytoday.no