Les conservateurs et le Parti du progrès pensent que la Norvège doit chercher plus de pétrole et de gaz - 3

La Norvège doit chercher plus de pétrole et de gaz en raison de la crise ukrainienne et des nouvelles relations entre l’Europe et la Russie, estiment les conservateurs (H) et le Parti du progrès (FRP).

Le FRP présente une proposition représentative au parlement norvégien (Storting) pour que le 26e cycle de licences sur le plateau norvégien soit annoncé dès que possible, au plus tard fin 2023.

« L’Europe a été dépendante du gaz russe », a déclaré Terje Halleland du FRP à Norwegian Broadcasting (NRK).

Découvrez les Aurores Boréales

« Il y a, bien sûr, une crainte dans l’UE que la Russie exploite encore plus le gaz. Nous devons avoir l’ambition de contribuer à la sécurité d’approvisionnement en Europe », a déclaré Ove Trellevik du Parti conservateur.

Découvrez les Aurores Boréales

Exploration continue

Le gouvernement et le Parti de la gauche socialiste (SV) ont convenu que le 26e cycle de licences n’aura pas lieu en 2022. Cependant, il y a toujours des activités d’exploration dans le cadre du programme APA.

Le ministre du Pétrole et de l’Énergie Marte Mjøs Persen (AP) souligne que la proposition du FRP de mener à bien le cycle de licences n’entraînera pas rapidement une augmentation de l’extraction de gaz. Elle dit que l’accord avec le SV est ferme.

« Les entreprises du plateau norvégien produisent du pétrole et du gaz à plein régime. Le gouvernement facilitera le maintien d’un niveau élevé d’activité sur l’étagère », a noté Persen dans un communiqué envoyé à NTB.

Association pour la conservation de la nature : Honteux

Le ministre du Pétrole et de l’Énergie indique qu’une nouvelle annonce sera bientôt envoyée pour le prochain cycle d’APA.

Truls Gulowsen, chef de l’Association pour la conservation de la nature, critique vivement la proposition de FRP.

Il dit qu’il est honteux pour les conservateurs et le Parti vert de réclamer une augmentation des activités commerciales pétrolières et gazières en raison de la guerre.

Une activité accrue rendra impossible la réalisation des objectifs du plan climatique de l’ONU, a-t-il averti.

« L’invasion de l’Ukraine par la Russie montre encore plus clairement à quel point il est important que l’Europe s’éloigne des énergies fossiles, pas que (l’Europe devrait) en devenir encore plus dépendante », a déclaré Gulowsen.

Source : © NTB Norway\.mw / #Norway\.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous un conseil d’actualité pour Norway\.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous au info@norwaytoday.no