Plate-forme pétrolière fermée après le tremblement de terre en mer du Nord - 3

Lundi matin, un tremblement de terre a été enregistré entre Stad et les îles Féroé en mer du Nord. La plateforme pétrolière Snorre B a été fermée par mesure de précaution après le tremblement de terre.

Gisle Ledel Johannessen, porte-parole d’Equinor, a confirmé l’information à NTB.

« Ceux sur la plate-forme ont ressenti le tremblement de terre, mais personne n’a été blessé, et ils sont pris en charge. Le retour est que l’ambiance est calme et qu’il n’y a pas de panique. La plateforme est fermée par mesure de précaution. Jusqu’à présent, nous n’avons reçu aucun rapport faisant état d’installations endommagées, ni sur la plate-forme ni le long des fonds marins.

Découvrez les Aurores Boréales

Johannessen dit que des sous-marins seront envoyés pour enquêter sur les installations au fond de la mer.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Le tremblement de terre le plus puissant depuis 1989

Le tremblement de terre s’est produit à 6h32, heure norvégienne. Selon le réseau sismique national norvégien, le séisme a été mesuré entre 4,4 et 4,5 sur l’échelle de magnitude. NORSAR a mesuré le tremblement de terre à 4,7.

« Il y a un certain nombre de chiffres divergents, et cela variera tout au long de la journée. C’est courant. Le centre européen des tremblements de terre a enregistré un tremblement de terre de 5,1 », a déclaré Anne Strømmen Lycke, PDG de NORSAR, à NTB.

Le directeur a ajouté que le tremblement de terre est le plus fort enregistré depuis 1989.

Aucun blessé signalé

Norwegian Broadcasting (NRK) écrit que le tremblement de terre pourrait être ressenti dans tout le comté de Vestland. Les gens ont également ressenti le tremblement de terre au Rogaland.

« Le tremblement de terre a été ressenti dans tout l’ouest de la Norvège, loin dans le fjord. Les gens l’ont aussi ressenti à Stavanger », a déclaré Berit Marie Storheim, ingénieure principale à la station sismique de l’Université de Bergen, au journal VG.

Lars Ottemoller, professeur de sismologie à l’Université de Bergen, a déclaré au journal Bergens Tidende que des tremblements de terre aussi importants que 4,4 ne sont enregistrés qu’environ tous les dix ans dans l’ouest de la Norvège.

Source : © NTB Norway\.mw / #Norway\.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous un conseil d’actualité pour Norway\.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous au info@norwaytoday.no