La police norvégienne rejette la demande du SIAN de brûler le Coran devant le poste de police de Stovner - 3

La police a rejeté vendredi la demande du SIAN de brûler le Coran devant le poste de police de Stovner à Oslo.

L’organisation «Stop à l’islamisation de la Norvège» (SIAN) a demandé à organiser une manifestation devant le poste de police de Stovner vendredi à 13 heures. Là, ils avaient prévu de brûler le Coran.

Maintenant, la police a mis le pied à terre. La manifestation SIAN n’est pas autorisée à avoir lieu à l’heure et à l’endroit demandés, a déclaré la police d’Oslo à NTB.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

« La décision a été prise en raison des craintes de troubles graves de la paix et de l’ordre », a écrit l’attaché de presse Unni Grøndahl de la police d’Oslo dans un e-mail à NTB.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Elle a également ajouté que la zone n’est pas propice à une telle manifestation.

« Un pas dans la direction qui s’éloigne de la démocratie »

Le refus de la police est un pas dans la direction qui s’éloigne de la démocratie », a déclaré le chef du SIAN, Lars Thorsen. Cependant, il n’est pas surpris.

« Auparavant, il aurait été impensable pour un policier de dire qu’il n’est pas capable de faire son travail. Maintenant, ils ne sont pas gênés de le dire », a déclaré Thorsen à NTB.

Il a souligné que le SIAN ne brûle généralement pas le Coran, mais quand il l’a fait auparavant, ils l’ont annoncé à l’avance et la police s’est présentée armée de grandes forces. Le plan est toujours de brûler le Coran vendredi, a-t-il dit.

« Mais les détails n’ont pas encore été mis en place. Mais si je les avais eus, je ne l’aurais probablement dit ni à vous ni à la police », a-t-il déclaré.

Émeutes suédoises

La semaine dernière, il y a eu des troubles et des émeutes en Suède à la suite des actions du politicien danois controversé Rasmus Paludan qui, entre autres, a mis le feu aux corans. Des dizaines de policiers et de civils ont été blessés, et des voitures et des bâtiments de police ont été incendiés.

Mardi, des manifestations ont eu lieu devant l’ambassade de Suède à Téhéran, la capitale iranienne.

Paludan a déjà été condamné à une peine de prison pour diffamation et propos racistes contre des musulmans et s’est vu refuser l’entrée en Suède il y a deux ans.

Source : © NTB Norway\.mw / #Norway\.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous un conseil d’actualité pour Norway\.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous au info@norwaytoday.no