Comment un changement de direction affectera-t-il l'entreprise publique clé de l'industrie norvégienne en plein essor des produits de la mer ? - 3

L’industrie des produits de la mer est l’une des plus importantes industries d’exportation de Norvège, après le pétrole et le gaz. Ainsi, lorsqu’un changement de direction au Conseil norvégien des produits de la mer a lieu après six ans, les gens le remarquent.

Le Conseil norvégien des produits de la mer est une société publique détenue par le Ministère du commerce, de l’industrie et de la pêche. Il travaille en collaboration avec l’industrie norvégienne de la pêche et de l’aquaculture pour développer les marchés des produits de la mer norvégiens.

Après six ans en tant que PDG du Conseil norvégien des produits de la mer, Renate Larsen a décidé de démissionner en février. La décision était la sienne seule, selon un article sur le site Web du Conseil norvégien des fruits de mer.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

« Il n’y a pas de drame derrière ma décision. J’ai passé six années fantastiques et passionnantes au sein du Conseil norvégien des produits de la mer. J’ai eu le privilège de travailler avec une organisation compétente et adaptable qui me manquera. Il y a un temps pour tout, et je sens que le moment est venu pour moi de faire autre chose », a déclaré Larsen en février de cette année.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Le 29 avril, il a été annoncé que Børge Grønbech prendrait la relève en tant que directeur par intérim du Conseil norvégien des produits de la mer à partir du 1er mai. Grønbech est directeur des opérations mondiales depuis mai 2018 et est employé par le Conseil des produits de la mer depuis 1998.

La Norvège aujourd’hui a tendu la main au Conseil norvégien des produits de la mer pour obtenir plus d’informations sur les projets d’avenir de l’entreprise.

NT : Il y a deux semaines, il a été annoncé que Børge Grønbech succéderait à Renate Larsen en mai – sur une base temporaire. Quelles sont les premières étapes que M. Grønbech envisage de prendre à ce poste ?

NSC : M. Grønbech a annoncé son intention de poursuivre sur la voie empruntée par la société au cours de la dernière période. Faisant déjà partie de l’équipe de direction, il a été fortement impliqué dans le travail stratégique et la direction que prend l’entreprise.

M. Grønbech a souligné l’importance de maintenir le rythme et le niveau d’énergie depuis la fin du Conseil des produits de la mer pour garantir que nous continuons à remplir notre mission la plus importante ; augmenter la valeur des produits de la mer norvégiens en étroite collaboration avec l’industrie norvégienne des produits de la mer.

En outre, il a signalé son intention de se lancer dans le ring pour le poste permanent de PDG du Conseil norvégien des produits de la mer.

NT : Quand le poste de nouveau chef permanent au NSC sera-t-il affiché ? A quoi ressemble le processus de recrutement ?

NSC : Les annonces ont été publiées la semaine dernière et un tiers mène une recherche active de candidats. La date limite pour les candidatures est l’ultimo mai, et le conseil d’administration cherchera à nommer un nouveau PDG fin juin, lors de la dernière réunion du conseil d’administration avant les vacances d’été ici en Norvège.

NSC : La valeur record des exportations norvégiennes de produits de la mer a été signalée au premier trimestre de l’année. Qu’attendez-vous pour le deuxième trimestre et 2022 en général ?

NSC : Avec les chiffres d’avril annoncés la semaine dernière, la tendance du premier trimestre se poursuit. Les prix plus élevés de nos espèces clés telles que le saumon, la morue, la truite et l’églefin ont été les principaux contributeurs à la croissance de la valeur ce mois-ci. Il est raisonnable de croire que le T2 dans son ensemble dépasserait les niveaux record de l’an dernier.

NT : Qu’est-ce qui motive la demande mondiale actuelle de produits de la mer norvégiens ?

NSC : Des fruits de mer norvégiens sains et savoureux, de la plus haute qualité, seront toujours en demande. En général, une offre plus faible des espèces les plus populaires, tant de Norvège que d’autres pays, se traduit par des prix élevés, car la demande ne cesse de croître.

Les consommateurs sont de plus en plus conscients des avantages des produits de la mer et exigent une source durable de protéines. Les fruits de mer norvégiens sont la réponse à bon nombre de ces demandes et souhaits. De plus, alors que les prix mondiaux des denrées alimentaires augmentent fortement en ce moment, les gens ont appris à cuisiner plus de fruits de mer à la maison pendant la pandémie – et privilégient davantage leurs repas à base de fruits de mer.

NT : Comment les sanctions imposées à la Russie et la guerre en Ukraine affectent-elles les exportations norvégiennes de produits de la mer ?

NSC : Il est toujours exigeant de maintenir un commerce de détail mondial à la suite de la guerre en cours et des sanctions qui ont suivi. Des facteurs de production plus coûteux, la hausse des prix de l’énergie et du carburant et une logistique plus exigeante sont quelques-uns des facteurs qui y contribuent.

En outre, il sera difficile de construire des marchés avec des prix aussi fluctuants, même si les produits de la mer norvégiens sont stables tant en termes d’offre que de demande.

Robin-Ivan Capar est contributeur et éditeur de Norway\.mw.

Source : #Norway\.mw / #NorwayTodayFinance

Avez-vous un conseil d’actualité pour Norway\.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous au info@norwaytoday.no