Jens StoltenbergPhoto : Annika Byrde / NTB

La fin de la guerre en Ukraine ne peut pas signifier que les Ukrainiens sont obligés de se plier à l’agression de la Russie, a déclaré lundi le chef de l’OTAN, Jens Stoltenberg.

Il a déclaré au journal Aftenposten qu’il est dangereux d’insister aveuglément sur la logique qui verrait l’Occident donner à Poutine une telle « rampe de sortie ».

« Nous avons tous la responsabilité de trouver des moyens de mettre fin à la guerre, mais cela ne signifie pas que nous forcerons l’Ukraine à se plier à l’agression des Russes. Premièrement, nous n’avons pas le droit d’exercer ce genre de pression sur Kyiv. Deuxièmement, nous risquons de récompenser les abus de pouvoir russes », a averti le secrétaire général de l’OTAN.

Soutenir l’Ukraine

Il a souligné que l’objectif était d’aider l’Ukraine à survivre en tant qu’État indépendant.

« Nous les soutenons dans leur légitime défense, qui est un droit inscrit dans le traité des Nations unies. Nous n’avons aucun objectif de changement de régime à Moscou ni d’objectifs offensifs contre la Russie », a déclaré Stoltenberg à Aftenposten.

Il a ajouté que les gens doivent être préparés à une guerre prolongée, au pire pendant plusieurs années.

« Les guerres sont imprévisibles, mais une alternative est qu’elles passent d’une guerre de haute intensité à un conflit douloureux et persistant dont l’intensité fluctue. Nous ne devons pas oublier qu’il y a une guerre dans le Donbass depuis 2014 », a déclaré Stoltenberg.

Source : © NTB Norway\.mw / #Norway\.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous un conseil d’actualité pour Norway\.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous au [email protected]